Des navires quittent le port de Gaza pour « briser le blocus »

29-05-2018 aa.com.tr 3 min #141870

AA/Gaza/Nour abu Aisha

Un navire a appareillé, mardi, depuis le port de la ville de Gaza pour briser le siège imposé à la Bande de Gaza. Le navire transporte environ 20 citoyens palestiniens, des malades, des blessés lors de la Marche du retour et de jeunes diplômés au chômage.

Le navire a été escorté au début de son trajet, de dizaines de petits navires transportant des Palestiniens mobilisés contre la poursuite du blocus israélien.

Khaled al-Batsh membre de la Commission nationale de Gaza contre le siège, a déclaré lors d'une conférence tenue peu avant le départ : "Comme ce jour, des activistes turcs solidaires avaient envoyé des navires pour briser le blocus imposé à Gaza, mais ils étaient attaqués par Israël".

Selon le comité national supérieur de la Marche retour, l'événement vient compléter l'élan initié par le navire turc, Mavi Marmara, en 2010.

Le 31 mai de cette année-là, les forces israéliennes avaient attaqué le navire turc alors qu'il s'approchait de la côte de la Bande de Gaza, et avaient ouvert le feu sur les militants à bord.

L'attaque sanglante avait entraîné la mort de 10 militants turcs, déclenchant une crise politique entre Ankara et Tel-Aviv. Israël avait fini par se conformer aux termes de la Turquie, notamment en présentant des excuses et en indemnisant les familles des victimes.

"Les marches du Grand retour ont émis des messages clairs à la partie qui nous impose le siège, qui est l'Occupation sioniste, au milieu du silence arabe et internationale", a ajouté al-Batsh.

Il a accusé Israël de "provoquer cette souffrance dans laquelle vivent les habitants de la Bande de Gaza en raison de sa politique agressive et à cause du blocus".

Al-Batsh a affirmé que le mouvement de la "Marche du Grand retour" se poursuivra jusqu'à l'obtention de la liberté et le retour aux terres palestiniennes usurpées depuis 1948".

Il a ajouté que "la croisière maritime vient pour soulever la souffrance afin de rappeler au monde ses responsabilités face aux blessés, aux étudiants et aux malades qui meurent sur les lits des hôpitaux à cause du blocus".

"Nos navires parcourront cette mer dans un message symbolique à l'attention de la Communauté internationale qu'il est temps de briser le siège imposé à Gaza", a-t-il poursuivi.

Al-Batsh a appelé "la Communauté internationale à "fournir la protection aux participants de la croisière contre toute agression israélienne potentielle".

 aa.com.tr

 Ajouter un commentaire
 Se réfère à :