Les Massacres De Gaza N'Arrêteront Pas Le Combat Du Peuple Palestinien Pour La Liberté », Pc D'Israël

17-05-2018 histoireetsociete.wordpress.com 5 min #141379

Une position dont je partage chaque ligne et dont je souhaiterais qu'elle devienne un facteur de rassemblement de tous pour que la paix devienne une réalité, le Parti communiste d'Israël allié à divers partis arabes représente la troisième force d'Israël sous le nom de Hadash(1). Merci à nos camarades de solidarité internationale PCF qui font une travail de traduction énorme pour faire connaître les positions des partis communistes dans le monde. (note de Danielle Bleitrach)

Solidarité Internationale PCF  Palestine-Israël Aucun commentaire

17 MAI 2018

Massacres à Gaza : communiqué du Parti communiste d'Israël

Les massacres de Gaza n'arrêteront pas le combat du peuple palestinien pour la liberté

Parti communiste d'Israël, 16 mai 2018, traduction ML pour « Solidarité internationale PCF - vivelepcf ».

Le Parti communiste d'Israël condamne avec la plus grande fermeté les crimes de la puissance d'occupation israélienne contre des manifestants palestiniens sans armes, lors de la « Marche du retour », des crimes qui ont tué plus de 50 personnes dont des enfants et des handicapés. Ce massacre effrayant n'arrêtera pas le combat légitime, qui dure depuis 70 ans, du peuple palestinien pour la liberté.

Le PCI condamne l'inauguration officielle de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem : il s'agit d'une nouvelle provocation qui va à l'encontre d'une majorité des nations et des Etats du monde, des Palestiniens et des forces favorables à la paix, en Israël, comme au plan international. Ce nouveau pas est à mettre en relation avec le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Par ce moyen, le pacte réactionnaire entre Trump et Netanyahou vise à masquer l'origine du conflit au Proche-Orient et le transformer, d'un combat contre l'occupation israélienne et l'hégémonie américaine, en un conflit religieux ignorant la question palestinienne.

Le PCI appelle à une large mobilisation et à la participation aux actions organisées, dans les villages arabes et dans les villes, par le Comité pour la population palestinienne en Israël, à la mobilisation en masse aux actions organisées, dans tout le pays, par les militants du PCI, du Hadash et de la Ligue communiste de la jeunesse. Le PCI appelle également toutes les forces de paix, à Tel Aviv et à Jérusalem-Ouest, à protester contre les crimes de guerre et à s'engager pour une paix juste, autour de l'exigence centrale de la constitution d'un Etat palestinien, dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Le PCI appelle également tous les partis frères et les forces de gauche et de progrès dans le monde, à renforcer leur solidarité avec le peuple palestinien contre l'occupation israélienne et ses crimes et à faire reculer la politique américaine qui plonge toute la région dans le gouffre.

(1)Hadash est un parti de gauche dont la principale composante est le parti communiste, qui soutient une économie communiste et les droits des travailleurs. Il met l'accent sur la coopération judéo-arabe, et ses dirigeants ont été parmi les premiers à soutenir une solution à deux États. Ses électeurs sont principalement des Arabes de la classe moyenne et des laïcs, dont beaucoup proviennent des communautés nordiques et chrétiennes. Il attire également 6 000 à 10 000 électeurs juifs d'extrême gauche lors des élections nationales.

Le parti soutient l'évacuation de toutes les colonies israéliennes, le retrait complet par Israël de tous les territoires occupés à la suite de la guerre des Six Jours et l'établissement d'un État palestinien dans ces territoires. Il soutient également le droit au retour ou à l'indemnisation des réfugiés palestiniens. En plus des questions de paix et de sécurité, Hadash est également connu pour être actif sur les questions sociales et environnementales. 14 Conformément aux idéaux socialistes, la plate-forme environnementale de Hadash, menée par le fonctionnaire de Maki Dov Khenin, 15 appelle à la nationalisation des réserves de gaz, de minerai et de pétrole d'Israël. 16

Hadash se définit comme un parti non-sioniste, à l'origine en accord avec l' opposition marxiste au nationalisme. Il appelle à la reconnaissance des Arabes palestiniens en tant que minorité nationale en Israël. En dépit de ses racines marxistes-léninistes, Hadash a inclus ces derniers temps des éléments du nationalisme arabe dans sa plate-forme

 histoireetsociete.wordpress.com

 Ajouter un commentaire