Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France lancent des «frappes de précision» en Syrie

14-04-2018 43 articles histoireetsociete.wordpress.com 6 min #140112

Derrière le clown en chef, la France et la Grande Bretagne les deux vassaux ont lancé sans mandat un bombardement qui ouvre la voie à tous les périls.Un coût phénomènal, des centaines de millions pour les marchands d'armes et contre les peuples alors qu'est imposé l'austérité et la misère. Je ne pardonnerai jamais à ceux qui par leur approbation tacite et leur lâccheté politique ont cautionné une telle folie dont les causes ne sont pas démontrées et les conséquences sont très graves. Ils sont la preuve qu'il n'y aura pas de lutte et de perspective tant qu'ils seront à la manoeuvre à gauche. (note de Danielle Bleitrach)

Heure de publication: 14 Avr, 2018 01:02Heure de publication: 14 avril 2018 02:29
 Obtenir une URL courte

Le président américain Donald Trump fait une déclaration sur la Syrie à la Maison Blanche à Washington, aux États-Unis, le 13 avril 2018. © Yuri Gripas / Reuters

Le président américain Donald Trump a approuvé des frappes militaires en Syrie en représailles à l'attaque chimique présumée du gouvernement Assad à Douma, près de Damas, la semaine dernière. Le Royaume-Uni et la France ont rejoint l'opération.

« Il y a peu de temps, j'ai ordonné aux forces armées américaines de lancer des frappes de précision sur des cibles liées aux capacités d'armes chimiques du dictateur syrien Bachar al-Assad », a déclaré Trump dans une allocution télévisée de la Maison Blanche. Il a ajouté qu'une opération militaire combinée entre les États-Unis, le Royaume-Uni et la France est déjà en cours en Syrie.

 LIRE LA SUITE: Des explosions ont été entendues dans l'est de Damas après que Trump ait annoncé des frappes en Syrie - des témoins

L'intervention menée par les Etats-Unis en Syrie intervient quelques heures avant que les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) se rendent samedi dans la banlieue de Damas pour déterminer si des armes chimiques ont été utilisées la semaine dernière.

Peu de temps après l'annonce de Trump, une déclaration du Premier ministre britannique Theresa May a déclaré qu'elle avait autorisé les forces britanniques à mener des «frappes coordonnées et ciblées pour dégrader la capacité d'armes chimiques du régime syrien».

Le président français Emmanuel Macron a confirmé qu'il avait ordonné aux forces françaises de mener une action militaire contre la Syrie en coalition avec les Etats-Unis et la France. « Les faits et la responsabilité du régime syrien ne font aucun doute », a-t- il dit dans un communiqué publié par son bureau, accusant Damas de franchir « une ligne rouge » fixée par la France en mai de l'année dernière.

Macron a déclaré que la réponse de la France était « limitée » et visait uniquement « les capacités du régime syrien pour la production et l'utilisation d'armes chimiques ».

Lire la suite

 https://cdni.rt.com/files/2018.04/thumbnail/5ad0e113dda4c82c548b45ec.jpg Syrie « attaque chimique » mis en scène pour provoquer l'attaque aérienne américaine, Londres a poussé les auteurs - MoD russe

Selon le président du Joint Chiefs of Staff américain, Joseph Dunford, les Etats-Unis n'ont pas averti les forces russes en Syrie avant les frappes. « Nous n'avons pas fait de coordination avec les Russes sur les frappes, nous ne les avons pas pré-notifiées. » Le Pentagone a déclaré que les frappes étaient une « occasion unique »d'envoyer un message fort au président syrien Bashar Assad.

La décision combinée des Etats-Unis et de leurs alliés de frapper la Syrie intervient juste après que le major général Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, ait présenté une preuve selon laquelle l'attaque chimique présumée de Douma samedi a été orchestrée. Le général a également noté que Londres était «directement impliqué dans la provocation».

Le ministère de la Défense britannique a déclaré que la grève avait été exécutée par quatre Tornado GR4 de la Royal Air Force, qui ont lancé des missiles Storm Shadow sur ce que l'armée britannique a déclaré être une ancienne base de missiles, à 15 miles à l'ouest de Homs. Le ministère a affirmé que le gouvernement syrien garde un stock de précurseurs d'armes chimiques sur le site, violant ainsi la Convention sur les armes chimiques, dont il est partie.

Trump avait un message spécial pour la Russie et l'Iran, qui, selon lui, étaient «les principaux responsables du soutien, de l'équipement et du financement» du gouvernement syrien.

« Quel genre de nation veut être associé au meurtrier de masse d'hommes, de femmes et d'enfants innocents? Les nations du monde peuvent être jugées par les amis qu'elles gardent. Aucune nation ne peut réussir, à long terme, en promouvant des États voyous, des tyrans brutaux et des dictateurs meurtriers », a déclaré Trump.

Il a également blâmé « l'échec de la Russie » pour tenir la promesse de 2013 que la Syrie se débarrasserait de ses armes chimiques, qui ont été négociées de bonne foi avec les Etats-Unis. La conformité de la Syrie à cette promesse a été certifiée par l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) en 2014. Les seules caches d'armes chimiques restantes en Syrie se trouvaient dans des territoires tenus par des militants soutenus par l'Occident, tels que Jaysh al-Islam. Islam), qui contrôlait Douma jusqu'à leur reddition lundi.

Il y a quelques semaines, la Russie a averti que les militants de l'enclave est de la Ghouta pourraient organiser une attaque chimique pour gagner l'opinion publique occidentale. Le  ministère russe des  Affaires étrangères a qualifié de « fausses nouvelles » les déclarations de l'attaque chimique de samedi , tandis que les militaires russes enquêtant sur la région n'ont trouvé aucune trace de chlore ou d'agents neurotoxiques ni aucun témoin oculaire susceptible de confirmer leur utilisation.

Une mission d'enquête de l'OIAC devait arriver à Douma samedi. On ne sait pas ce qui va arriver à la sonde, à la lumière des bombardements américains, britanniques et français.

 histoireetsociete.wordpress.com

 Ajouter un commentaire

modules attachés ordre chronologique
13-04-2018 lesakerfrancophone.fr 4 min #140100

C'était donc l'« invincible Tsahal »

Par le Saker - Le 9 avril 2018 - Source  The Saker

même pas pris la peine d'informer la Russie] et si complètement loyaux qu'ils ont informé les États-Unis.

Le score final est le suivant :

quelques photos] des résultats de cette attaque, globalement ratée) ;

14 personnes tuées, dont 3 Iraniens ;

14-04-2018 francais.rt.com 5 min #140121

Trump déclenche une opération militaire en Syrie avec Paris et Londres

© Reuters TV Source: Reuters

Le président américain Donald Trump a annoncé une opération militaire en cours contre la Syrie, menée avec la France et le Royaume Uni pour punir le gouvernement syrien, qu'il accuse d'une attaque à l'arme chimique.

Mise à jour automatique

samedi 14 avril
09h55 CET

«La Russie convoque une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour évoquer les actions agressives des Etats-Unis et de leurs alliés», a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

14-04-2018 francais.rt.com 6 min #140122

Comment le monde réagit-il aux frappes occidentales sur la Syrie ?

© HANDOUT / STR / SYRIAN GOVERNMENT'S CENTRAL MILITARY MEDIA / AFP

Trois nations occidentales, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, ont frappé la Syrie ce 14 février, afin de punir une supposée attaque chimique. Si Israël et Turquie ont salué cette opération, Russie, Iran et Bolivie l'ont vivement condamnée.

Mise à jour automatique

Découvrir plus

 Les frappes menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ce 14 avril en Syrie, en réaction à une attaque chimique supposée attribuée par ces pays au président Bachar el-Assad, et ce sans attendre qu'une enquête internationale soit menée à ce sujet, a fait réagir nombre de capitales.

14-04-2018 lesakerfrancophone.fr 7 min #140140

Les États-Unis violent de nouveau l'accord de siège de l'Onu

Par Delenda Carthago - Le 9 avril 2018 - Source  stratediplo

Siège de l'ONU à New-York

Le monde entier vient de voir dans quelle précipitation improvisée et infondée, les pays de la coalition antirusse ont, sur invitation britannique et pressions étasuniennes, expulsé cent cinquante diplomates russes le 26 mars et jours suivants. Il est effectivement facile de remarquer qu'aucune opération coordonnée de cette ampleur n'a jamais été effectuée par exemple, contre l'URSS, même après les révélations de Vladimir Vetrov qui ont motivé l'expulsion de quarante-sept diplomates et fonctionnaires soviétiques par la France, un nombre que les États-Unis viennent de dépasser sur préavis inférieur.

Frappes en Syrie : le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit d'urgence

en provenance du Canada qui ne s'est pas associé à l'opération... (note de danielle Bleitrach)

Publié aujourd'hui à 11 h 25Mis à jour il y a 12 minutes

À la demande de la Russie, le Conseil de sécurité des Nations unies a été saisi de la question des frappes américaines, britanniques et françaises contre la Syrie. Photo : Reuters/Eduardo Munoz

Le Conseil de sécurité des Nations unies a entamé une réunion d'urgence, samedi à 11 h, à la demande de la Russie et suite aux frappes aériennes menées contre des installations militaires en Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni.

15-04-2018 mondialisation.ca 5 min #140145

Tir au pigeon dans le ciel de Damas

C'est fait. Le gang Washington-Paris-Londres vient de bombarder la Syrie. Abdiquant toute pudeur, l'habituel trio expert en coups tordus a expédié ses engins de mort sur un Etat-membre des Nations Unies. A grand renfort de missiles, un Occident déclinant a joué les durs à distance, se gardant bien d'affronter sur le terrain un adversaire qui lui mettrait une bonne fessée.

15-04-2018 mondialisation.ca 5 min #140146

Les fonctionnaires étasuniens persévèrent dans le ridicule

Voilà « Chien Enragé » Mattis, secrétaire à la Guerre des États-Unis, disant n'avoir pas de preuve d'attaque chimique en Syrie la semaine dernière, mais croire personnellement qu'il y en a eu une.

Si je me souviens bien, quand quelqu'un affirme croire une chose nullement prouvée, ce quelqu'un est soit un fanatique religieux, soit un idéologue. Quelqu'un de sérieux n'exprimerait jamais une conviction que rien n'étaye.

15-04-2018 dedefensa.org 22 min #140149

Notes d'un promeneur au bord des abysses

14 avril 2018 - Ainsi donc, l'attaque a bien eu lieu et, il faut aussitôt le noter, bien plus vite qu'on ne le prévoyait selon le climat qu'on percevait, après un début de séquence (week-end dernier) où l'ont attendait d'abord une attaque immédiate et masive avant de voir les chicayas s'installer. Marco Marjanovic, de Russia Insider, la thèse des "modérés"], et notamment de celui qu'il désigne un peu audacieusement, c'est-à-dire ironiquement comme on doit l'entendre, comme le "président Mattis", le secrétaire à la défense qui a constamment plaidé pour une frappe très limitée contre la Syrie, évitant soigneusement toute possibilité de blesser un soldat russe, voire d'empiéter sur les territoires syriens que les Russes contrôlent et couvrent de leur propre défense aérienne.

15-04-2018 dedefensa.org 6 min #140150

Pour quelques dollars de plus !

L'escouade d'Hollywood

Cette fois, l'Observatoire des Droits de l'Homme syrien qui, depuis 2011, a donné toute sorte d'informations sur les exactions de l'horrible dictateur Bachar Al Assad contre son peuple à partir de son arrière boutique de Londres n'a pas relayé l'attaque au gaz de Douma ce 7 avril 2018. Ni le Croissant Rouge syrien ni la coordination de l'ONU en Syrie, présents tous deux dans la Ghouta orientale, n'ont été en mesure de confirmer l'existence de victimes d'une intoxication aux armes chimiques.

15-04-2018 arretsurinfo.ch 5 min #140159

Debriefing de l'état-major général russe sur les frappes occidentales en Syrie

Le chef de la principale direction opérationnelle de l'état-major général russe, le général Sergei Rudskoy, a réalisé ce briefing le 14 avril pour les médias.

 Debriefing de l'état-major général russe sur les frappes occidentales en Syrie

Transcription :

Bonjour.

Les États-Unis et leurs alliés ont mené une attaque de missiles par leurs transporteurs aériens et navals ciblant des installations militaires et civiles de la République Arabe Syrienne le 14 avril dans la période de 3h42 à 5h10 (heure de Moscou).

Ziouganov: Les Etats de la Nouvelle Entente se comportent dans le monde comme des bandits de grand chemin

 kprf.ru

RIA Novosti :La « Nouvelle Entente », les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France se comportent comme de véritables bandits, agissant comme des états terroristes, a déclaré le chef du Parti communiste Guennady Ziouganov, commentant les attaques de missiles samedi contre la Syrie.

D'après les matériaux de RIA Novosti

15-04-2018 aa.com.tr 2 min #140167

Frappes en Syrie: Macron a appelé Trump et May pour se féliciter de «l'excellente coordination»

AA/France/Fawzia Azzouz

Le président français Emmanuel Macron s'est entretenu au téléphone avec son homologue américain Donald Trump et la chef du gouvernement anglais Theresa May et a salué « l'excellente coordination » des opérations menées par leurs armées respectives en Syrie samedi à l'aube, a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

L'alliance tripartite a

15-04-2018 investigaction.net 10 min #140174

Voix du peuple syrien

15 Avr 2018

Article de :  Andre Vltchek

L'attaque contre la Syrie - ce pays fier et indépendant - vient d'avoir lieu. Trois pays sans aucun mandat moral pour juger ou punir quiconque, trois pays déjà responsables de centaines de millions de vies perdues sur tous les continents depuis des siècles, ont arrosé la Syrie de leurs missiles.

15-04-2018 legrandsoir.info 2 min #140175

De la liberté d'expression des faits

Jean-Marc GARDES

Que ce soit « Envoyé spécial » ou « Cash investigation », Lise Lucet propose de très bonnes émissions de décryptage de l'actualité, de ce qui fait - et aussi défait - notre société ou notre monde.

Un fil rouge à celles-ci : le sérieux et la qualité. Un second fil rouge : le nombre, impressionnant, de personnes, d' « acteurs sociaux », approchés par les journalistes pour répondre à leur question et témoigner, qui refusent de le faire, par peur de représailles, ou bien qui ne le font que visage « flouté » et voix déformée.

15-04-2018 legrandsoir.info 5 min #140176

Syrie : ce que l'on sait... et ce que l'on tait

Christophe TRONTIN

photo : AFP/ANDREJ ISAKOVIC

Depuis la soi-disant attaque chimique du 7 avril, le festival de mensonges sur la crise syrienne atteint une sorte de paroxysme. « Ce que l'on sait des frappes américaines, françaises et britanniques » titre le Monde... Apparemment, le Monde ne sait pas grand-chose. De leur côté, les médias russes fournissent quelques précisions qui ont malheureusement échappé au quotidien du soir.

15-04-2018 legrandsoir.info 7 min #140177

Syrie : Communiqué de responsables d'organisations locales et de militants du Pcf qui se démarquent de Pierre Laurent

COLLECTIF

Le communiqué officiel du Parti Communiste Français (voir plus bas dans son intégralité) commence ainsi : « Après le très probable bombardement chimique particulièrement ignominieux, effectué par le régime syrien sur la population de la Ghouta, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France viennent de réaliser une attaque punitive contre plusieurs sites qu' ils ont identifiés comme étant les centres de production d'armes chimiques du régime.... ».

15-04-2018 elcorreo.eu.org 14 min #140178

Bombardement en Syrie : Encore une opération de diversion

par  René Naba *

Ce nouveau bombardement de la Syrie en-dehors et hors du droit international est encore une opération de diversion de l'Otan qui retentit comme une manifestation d'impuissance.

Une opération démagogique de diversion

Trois pays de l'Otan, membres permanents du Conseil de Sécurité, se sont livrés, hors mandat des Nations Unies, à un bombardement conjoint de la Syrie, le 13 avril 2018, dans une opération de diversion à quadruple objectif :

15-04-2018 dedefensa.org 9 min #140179

Croisière à bord de mon missile

15 avril 2018 - Quelle belle invention que le "missile de croisière" ! L'expression marie si heureusement une idée presque touristique avec la charge technologique-mythologique du mot "missile", - anglicisme devenu notre pain quotidien. Je me rappelle le temps de l'apparition de ce "système" pas encore baptisé Tomahawk et l'extase des gens du Pentagone pour cette arme superbe, dont le caractère essentiel est le vol dit de "suivi-de-terrain" (très basse altitude, effectivement en croisière puisqu'on y voit si bien le paysage, comme si on se trouvait en première classe).

15-04-2018 francais.rt.com 4 min #140189

Combien ont coûté les frappes françaises en Syrie ?

© AFP PHOTO / ECPAD

Décriées par une partie conséquente de l'opposition, les frappes réalisées par la France en Syrie ont en outre un coût non anecdotique. Celui-ci peut être calculé en tenant compte des chiffres fournis par le projet de loi de finances 2015.

La France, au côté des Etats-Unis et du Royaume-Uni, a frappé la Syrie dans la nuit du 13 au 14 avril, dans le but affiché de punir Damas pour l'emploi supposé d'armes chimiques à la Ghouta orientale le 7 avril - en dépit du manque de preuves validant à ce jour ces allégations occidentales.