Jérusalem : Macron au créneau contre Trump/netanyahou

05/12/2017 63 articles 3 min europalestine.com #135836

Le président français Emmanuel Macron, qui nous avait habitués jusqu'à présent à un alignement complet sur le lobby israélien, a pris position publiquement, lundi soir, contre le projet prêté à Donald Trump de transférer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.

Ce transfert, réclamé à cor et à cri par les dirigeants israéliens, constituait une promesse faite à ces derniers par Donald Trump pendant sa campagne électorale de 2016, au mépris du fait qu'il serait une violation flagrante du droit international.

Surtout, cela reviendrait à planter le dernier clou dans le cercueil du « processus de paix israélo-palestinien », devenu depuis bien longtemps un cadavre, mais dont le décès n'a pas été prononcé, tant la fiction de son maintien est utile à la poursuite de l'écrasement du peuple palestinien.

Ces subtilités passent sans doute au-dessus de la tête du président-pitre étatsunien, qui a aligné son agenda sur celui du gouvernement des Netanyahou, Bennett, Lieberman et autres génocidaires.

Mais ailleurs à Washington, notamment au niveau de l'armée, d'autres responsables crient « casse-cou » en faisant valoir que la négation de tout droit aux Palestiniens, et dans une large mesure les mondes musulman et chrétien, sur l'avenir de Jérusalem/Al Qods, va accroitre le chaos régional et international dans des proportions insoupçonnables.

D'où la valse-hésitation de Trump : ce dernier a refusé, lundi, de signer le décret prolongeant de six mois le maintien de son ambassade à Tel-Aviv, comme l'y oblige pourtant la législation américaine, mais sans pour autant annoncer le transfert à Jérusalem.

C'est dans ce contexte qu'est intervenue la prise de position de Macron, rendue publique lundi soir par un communiqué du Palais de l'Elysée. Dans ce texte, le président français met en garde son homologue américain contre toute initiative unilatérale, et souligne qu'il n'y aura pas de paix entre Israël et Palestine sans reconnaissance de Jérusalem comme capitale de ces deux Etats. Telle était la situation mardi en cours de journée.

On ne peut que saluer la réaction réaliste du président français. Mais alors pourquoi, dans ce même contexte, accueillir à bras ouverts, comme il prévoit de le faire dimanche 10 décembre (Journée Internationale des Droits de l'Homme, soit dit en passant), le bourreau de la Palestine, Benjamin Netanyahou ?

NON A LA PRESENCE DU BOUCHER DE LA PALESTINE A PARIS

MANIFESTATION, SAMEDI 9 DECEMBRE A 14 HEURES

PLACE DE LA RÉPUBLIQUE !

CAPJPO-EuroPalestine

europalestine.com

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
05/12/2017 4 min #135847

Trump aurait décidé de déplacer l'ambassade Us à Jérusalem, l'Autorité palestinienne met en garde

© Mohamad Torokman / Reuters

Le président des Etats-Unis aurait informé le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de son intention de déplacer l'ambassade américaine en Israël à Jérusalem. Les Palestiniens l'ont mis en garde des «dangereuses conséquences» de cet acte.

«Le président [de l'Autorité palestinienne] Mahmoud Abbas a reçu un coup de téléphone du président américain Donald Trump dans lequel il a informé le président [Abbas] de son intention de déplacer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem», a déclaré le porte-parole de Mahmoud Abbas, Nabil Abu Rdainah, cité par Reuters, le 5 décembre.

06/12/2017 3 min #135857

Jérusalem : Trump rembourse le milliardaire des casinos Sheldon Adelson

Le nouvel encouragement à l'occupation prodigué par Trump avec la reconnaissance annoncée de Jérusalem comme capitale d'Israël, doit beaucoup aux pressions du milliardaire lobbyste Sheldon Adelson, selon le journal israélien en ligne 972+.

(Adelson et Netanyahou : qui est le parrain de l'autre ?)

Sheldon Adelson, un individu très proche de Netanyahou qui a fait fortune dans l'industrie des casinos à Las Vegas et ailleurs, est parallèlement l'un des personnages les plus influents de l'AIPAC, le principal lobby israélien aux Etats-Unis.

06/12/2017 6 min #135875

Statut de Jérusalem : entre folie et provocation à la guerre

Robert Fisk | 5 décembre 2017 | The Independent

Au milieu de trois guerres catastrophiques au Moyen-Orient, il serait difficile d'imaginer quelque chose de plus provocateur, dangereux - ou tout simplement délirant - que l'initiative des États-Unis de déplacer leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.

07/12/2017 6 min #135888

Allégeance de Washington à l'Etat-colon

Trump à l'AIPAC le 16 mars 2016.

Par Bruno Guigue | 6 décembre 2017

Donald Trump vient d'annoncer que les USA reconnaissent Jérusalem comme la capitale d'Israël et que l'État hébreu, en tant qu'État souverain, "a le droit de déterminer sa propre capitale". Cette décision est un camouflet infligé au droit international par la première puissance mondiale. Colonisée et annexée par Israël, Jérusalem-Est est considérée par les Palestiniens comme la capitale de leur futur Etat.

07/12/2017 8 min #135889

Macron déplore la décision de Trump sur Jérusalem, le Crif lui enjoint de s'y conformer

L'onde de choc provoquée par la décision de Donald Trump de considérer Jérusalem comme la capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade des Etats-Unis atteint aussi la France, où des clivages apparaissent déjà.

Ce 6 décembre 2017, Emmanuel Macron a qualifié de «regrettable» le transfert de l'ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel Aviv à Jérusalem décidé par Donald Trump.

07/12/2017 6 min #135895

L'affaire de l'ambassade américaine en Israel n'arrange pas les relations avec les Juifs américains !

Ci- dessous une bonne analyse de Jonathan Cook sur l'évolution des "Juifs libéraux" aux Etats-Unis, de plus en plus embarrassés par les prises de position, du gouvernement israélien et par le suivisme de Trump.

"Depuis des dizaines d'années, les Juifs américains veulent qu'on exonère Israël : résolument progressistes quant aux questions nationales, ce sont des faucons, s'il s'agit de la cause qui leur est chère.

07/12/2017 7 min #135900

Jérusalem n'est pas et ne sera jamais une capitale israélienne

Le président américain Donald Trump a ce mercredi appelé Jérusalem la capitale d'Israël, et a lancé la procédure pour y installer l'ambassade des États-Unis.

Par Zena Tahhan & Farah Najjar | 6 décembre 2017L'initiative a déclenché une condamnation à l'échelle mondiale.

Israël a occupé Jérusalem-Est à la fin de la guerre de 1967 contre la Syrie, l'Égypte et la Jordanie.

07/12/2017 3 min #135911

Jérusalem : Ce n'est pas Trump qui peut changer le droit international ni notre détermination !

Ci-dessous le communiqué du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) concernant l'annonce de Trump, qui peut faire ce qu'il veut de son ambassade, sans que cela change quoi que ce soit à à l'illégalité de l'annexion de Jérusalem Est par le régime d'apartheid israélien. Plus que jamais : Rassemblement ce samedi 9 décembre, à 14 H Place de la République, pour affirmer l'inviolabibité des droits des Palestiniens !

Palestine 07/12/2017 4 min #135912

Manifestations en Palestine et dans le monde contre Trump (Photos)

Suite à l'annonce de la décision de Trump, les affrontements se poursuivent jeudi dans plusieurs villes de Palestine occupée.

Les manifestants brûlent les photos du président américain Donald Trump et du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ainsi que le drapeau des États-Unis

"Réagissant à la décision de Donald Trump de délocaliser l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Al-Qods (Jérusalem) et de la reconnaître comme étant la capitale du régime israélien, les Palestiniens sont descendus dans la rue dans le nord de Bethléem, et ont ont fermé la route de Qubat Rahil à Bethléem, lançant des pierres aux militaires israéliens.

07/12/2017 2 min #135917

Trump à Jérusalem : bombe à neutrons ou pétard mouillé ?

Palestine 07/12/2017 5 min #135918

Communiqué du Mouvement du Jihad Islamique en Palestine En réponse à la décision américaine

Par Jihad Islamique en Palestine

« Dieu vous interdit de prendre pour maîtres ceux qui vous combattent à cause de votre foi, ceux qui vous expulsent de vos maisons et ceux qui participent à votre expulsion. Ceux qui les prennent pour maîtres, ce sont les injustes. » (Al-Momtahina, 9)

Aux masses de notre peuple palestinien et de notre nation arabe et islamique

07/12/2017 3 min #135919

Notre lutte - et non Trump - décidera du sort de Jérusalem

Par FPLP

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine décrit la déclaration du Président des États-Unis Donald Trump comme une déclaration de guerre contre les Palestiniens et leurs droits ; elle démontre que la position étasunienne est hostile à notre peuple et partenaire de l'Etat sioniste dans ses crimes contre le peuple palestinien et sa terre, et il faut s'adresser à lui sur cette base.

07/12/2017 7 min #135920

Jérusalem : la réponse palestinienne à la décision illégale de Trump

Claire VÉRILHAC

La déclaration illégale de l'administration Trump inverse des décennies de politique étatsunienne concernant Jérusalem et contredit le droit international. Ce soutien affiché à la colonisation, à l'apartheid, à la xénophobie, souligne qu'il est plus que temps que le monde fasse concrètement pression sur Israël pour que cesse toute cette horreur. Exigeons une initiative française en ce sens !

07/12/2017 3 min #135922

Jérusalem : Le Crif demande à Macron d'imiter Trump !

Alors qu'Emmanuel Macron a condamné la décision de Donald Trump, le président du Crif François Kalifat ose l'appeler à imiter le chef d'Etat américain et à nier le droit international !

Dans un article intitulé : "Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël : l'irresponsabilité du Crif", l'hebdomadaire Marianne dénonce le communiqué du Crif de ce jeudi.

07/12/2017 3 min #135923

Jérusalem : Les manifestations aux Usa contre la décision de Trump !

Une liste impressionnante. Jugez-en par vous mêmes :

En plus des premiers rassemblements qui ont eu lieu dès mercredi à New York, Whashington, Boston :
Facebook : facebook.com
Facebook : facebook.com

Voici les prochains :

  • Ce jeudi 7 décembre à Chicago :

4:30 pm - Kluczynski Federal Building.

08/12/2017 3 min #135940

Jérusalem al-Quds : Le monde islamique unifiée dans la colère ...

Par Al Manar

Les réactions en colère contre la décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem al-Quds occupée comme étant la capitale d'Israël se poursuivent ce vendredi 8 décembre dans plusieurs régions et pays arabes et musulmans.

Au Yémen, deux énormes démonstrations ont eu lieu dans la ville du nord de Saada puis dans la capitale Sanaa.
« Il n'est pas étrange que les USA effectuent une telle démarche invalide.

documentaires 09/12/2017 5 min #135952

Jérusalem, territoire conquis

En 1947, alors qu'un plan de partition de la Palestine était discuté à l'ONU, la résolution 181 de l'AG des Nations unies venait conférer une légitimité internationale à la création de l'État d'Israël sur des territoires à majorité palestinienne. Cette résolution prévoyait pour Jérusalem un régime spécial, qui n'a jamais été appliqué. Quand la guerre a éclaté en 1948, une partie de Jérusalem a été conquise par Israël et occupée.

09/12/2017 10 min #135953

La reconnaissance par Trump de Jérusalem en tant que capitale israélienne suscite la colère et des protestations

Renversant sept décennies de politique américaine au Moyen-Orient, le président Donald Trump a prononcé un discours mercredi devant la Maison-Blanche reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël et promettant que les États-Unis commenceraient à préparer le déménagement de leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, devenant ainsi la première nation au monde à agir de la sorte.

09/12/2017 9 min #135955

La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Couverture du livre de Mazin Qumsiyeh « Une histoire populaire de la Résistance palestinienne »

Une histoire populaire de la Résistance palestinienne] » a été traduit en français.

Par Mazin Qumsiyeh | 7 décembre 2017

La décision de Trump a fait tomber la dernière feuille de vigne et a versé la dernière goutte d'eau qui remodèlera en effet l'Asie occidentale et probablement le monde; mais pas de la manière que les sionistes, qui dirigent l'administration de Trump, avaient planifiée ou souhaitée.

Référencé par