Prévert ? D'une inaltérable actualité

04/12/2017 3 min investigaction.net #135745

03 Déc 2017

Article de : CZ

Il n'aimait pas les puissants, Jacques Prévert, les puissances d'argent, les convenances, le mauvais goût, les clergés & autres gens-foutres. Il était engagé, mais dans tout son Etre, juste à l'opposé de l'Avoir. La porte à côté.

Il aimait le Paris - tel son ami Doisneau, le photographe - ce Paris des "petites gens", des "sans dents", du peuple quoi!

Celui qu'après Pompidou, la bourgeoise, quartiers par quartiers, ou quasi, a chassé dans "les périphéries", la banlieue, pour mieux les y abandonner et y prendre sa place.

Faire de cette Capitale qui rayonnait et pas seulement dans tous les arts, devenant bien avant New York, le Centre mondial de la réaction, des néo-cons, des beaufs & des bobos, dans le sens strict du terme.

Vous ouvrez un de ses recueils de poésie, aujourd'hui (il est mort en 1977, il y a 40 ans, à 77 ans), et si l'époque, la nôtre, ne vous a pas sucée toute sensibilité, avec humour et jeux de mots, il vous l'aiguise, vous la ranime, (re)devenant l'enfant émerveillé que vous fûtes sans doute parfois, sachant le réciter aux vôtres, les arrachant peut être à Walt Disney, e.a., et à tous les messages subliminaux, consuméristes, nian-nian & violents qui envahissent leurs têtes via les écrans.

Pour en faire des hommes libres!

C.Z., 2 décembre 2017

Au hasard (de la saison), Voici (tiré du recueil "La pluie et le beau temps", paru chez Gallimard en 1955; maintenant en Folio) :

NOEL DES RAMASSEURS DE NEIGE
(Quand elle tombe à Noël)

Nos cheminées sont vides
nos poches retournées
ohé ohé ohé
nos cheminées sont vides
nos souliers sont percés
ohé ohé ohé
et nos enfants livides
dansent devant nos buffets
ohé ohé ohé

Et pourtant c'est Noël
Noël qu'il faut fêter
fêtons fêtons Noël
ça se fait chaque année
ohé la vie est belle
ohé joyeux Noël
Mais v'là la neige qui tombe
qui tombe de tout en haut
elle va se faire mal
en tombant de si haut
ohé ohé ohé
Pauvre neige nouvelle
courons courons vers elle
courons avec nos pelles
courons la ramasser
puisque c'est notre métier
ohé ohé ohé

Jolie neige nouvelles
toi qu'arrives du ciel
dis-nous dis-nous la belle
ohé ohé ohé
quand est-ce qu'à Noël
tomberont de là-haut
des dindes de Noël
avec leurs dondonneaux
ohé ohé ohé !

J. P. en 1955 (ndlr : et pour l'éternité)

Petit supplément pour les gourmands :

Source : Investig'Action

investigaction.net

 commentaire