Des millions de vies menacées par la famine : manifestations au Yémen contre le blocus saoudien

13/11/2017 8 articles 5 min francais.rt.com #135058

© Mohammed Huwais Source: AFP

Après l'interception d'un missile venu du Yémen le 4 novembre, l'Arabie Saoudite a décrété un blocus du pays. Contre la menace de catastrophe humanitaire menaçant des millions de personnes, les Yéménites ont manifesté à Sanaa le 13 novembre.

Le prince saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a décrété le 6 novembre la fermeture des ports, aéroports et accès routiers vers le Yémen après l'interception d'un missile lancé par des milices houthies. Ce blocus a pour but d'empêcher le transfert d'armes aux opposants, mais il bloque aussi le transport de biens de première nécessité pour les populations. Depuis, les interventions de l'ONU, qui a dénoncé le risque d'une famine historique, ont permis d'alléger ce blocage le 8 et 9 novembre - mais il n'a pas eu l'effet escompté. Sept millions de civils sont concernés. Dans la capitale Sanaa, des milliers de les Yéménites sont descendus dans la rue le 13 novembre pour demander la fin du blocus.

Les mouvements humanitaires vers le Yémen restent bloqués

Les quelques réouvertures récentes, comme celle du port d'Aden le 8 novembre ou du point de passage de Wadea, à la frontière saoudo-yéménite, n'ont pas eu d'impact sur l'acheminement de l'aide humanitaire, comme l'a constaté le 10 novembre un porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), Russell Geekie.

Lire aussi

Yémen : la coalition dirigée par Riyad a bombardé le ministère de la Défense à Sanaa

«Les mouvements humanitaires vers le Yémen restent bloqués», a-t-il déclaré. «La réouverture du port à Aden n'est pas suffisante. Nous devons voir levé le blocus de tous les ports, en particulier Hodeida, pour les importations à la fois humanitaires et commerciales», a poursuivi Russel Geekie.

Riyad a annoncé le 13 novembre que les aéroports d'Aden et de Seyiun seraient prochaine rouvert, mais il sont situés dans de zones contrôlées par les forces gouvernementales, qui ne sont pas proches des zones où la population a le plus besoin d'aide. Choléra, malnutrition, voire famine à grande échelle, le Yémen subit une grave crise humanitaire depuis plusieurs années.

La venue en Arabie Saoudite d'Emmanuel Macron avait suscité des espoirs de rétablissement de l'aide humanitaire. Le président français avait rencontré le 9 novembre le prince héritier Salmane. L'Elysée assure qu'Emmanuel Macron «a souligné sa préoccupation sur la situation humanitaire et sa disponibilité à faciliter une sortie de crise politique» à l'occasion de cette rencontre.

Une situation en constante dégradation

La situation s'est considérablement dégradée depuis l'insurrection houthiste qui combat les forces pro-gouvernementales regroupées dans le sud depuis mars 2015. La coalition menée par l'Arabie Saoudite y a lancé une offensive militaire baptisée « Tempête décisive » pour contrer l'insurrection. Depuis, le conflit a fait 10 000 morts dont la moitié de civils.

L'accès humanitaire a été fortement réduit, alors que 18,8 millions de personnes auraient besoin d'assistance, que 14 millions d'entre elles sont en situation d'insécurité alimentaire et que 4,5 millions souffrent de sous-nutrition, selon les estimation de l'ONG Action contre la faim. Les effets du blocus actuel ont conduit le secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaires de l'ONU, Mark Lowcock a évoqué le risque de voir survenir «la plus grande famine» de ces dernières décennies, prédisant des «millions de victimes».

Le blocus entrave également l'assainissement de l'eau, dans un contexte où le choléra fait rage. Les images filtrant sur les réseaux sociaux font état de corps décharnés, d'enfants squelettiques en souffrance extrême.

 Sophiemcneill13/11/2017 07:00:11  367  773  32560/4954
This is happening right now in #Yemen - the ABC's producer in #Sanaa just filmed this on the weekend. UN says if…

Entre le 27 avril et le 8 novembre 2017, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré 913 741 cas suspects de choléra et 2 196 décès liés à cette maladie. Même avant le blocus, les ONG dénoncent les entraves à l'acheminement de l'aide humanitaire vers les zones les plus affectées, notamment dans le nord-ouest.

Lire aussi : Au Yémen un million d'enfants menacés par une épidémie de choléra

francais.rt.com

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
Justice 15/11/2017 5 min #135128

Yémen. « Un million de civils souffrent du choléra. » Or, le blocus est complet

L'Arabie saoudite a imposé un blocus à ce pays martyrisé. Après deux ans de guerre, plus de 20 millions de civils ont besoin d'aide et un million souffrent du choléra.

« Au cours des trois derniers jours, la coalition menée par l'Arabie saoudite n'a pas autorisé Médecins Sans Frontières (MSF) à faire atterrir à Sana'a et Aden son avion en provenance de Djibouti, malgré nos demandes répétées, s'indigne Justin Armstrong, chef de mission de MSF au Yémen.

War 17/11/2017 11 min #135198

Yémen: Après avoir perdu la guerre, les Saoudiens tentent le génocide - les médias complices

Les accusations de complicité active de l'Occident dans le désastre humanitaire causé par Ben Salmane au Yémen de Moon of Alabama peuvent sembler un peu exagérées. Elles sont néanmoins amplement corroborées par de multiples autres observateurs, par exemple l'historien et analyste britannique spécialisé dans les Affaires étrangères du Royaume-Uni Mark Curtis. Selon lui aussi, il semble que tous leurs caprices, même les plus meurtriers, soient passés au Saoudiens par un Occident avide de leur vendre toutes les breloques guerrières les plus nombreuses et chères possibles.

War 20/11/2017 6 min #135290

La guerre et le blocus saoudiens soutenus par les Etats-Unis mettent des millions de vies en danger au Yémen

Les dirigeants de l'Organisation mondiale de la santé, de l'UNICEF et du Programme alimentaire mondial (PAM) ont publié jeudi une déclaration commune demandant la levée immédiate du blocus du Yémen par l'Arabie Saoudite, mettant en garde contre la mise en danger de millions de vies dans le pays le plus pauvre du monde arabe.

Le 6 novembre, l'Arabie saoudite a dramatiquement intensifié sa guerre de presque trois ans contre le Yémen en mettant en place un blocus total de tous les ports, de l'espace aérien et des frontières du pays.

USA 23/11/2017 4 min #135369

Pourquoi aidons nous l'Arabie saoudite à détruire le Yémen ?

Par Ron Paul | 2o Novembre 2017

Il est remarquable que chaque fois que vous lisez un article sur le Yémen dans les médias grand public, le rôle central de l'Arabie saoudite et des États-Unis (de la France, d'Israël et de la Grande-Bretagne également, NdT) dans la tragédie soit occulté ou complètement ignoré. Un récent article du Washington Post prétendant nous dire « comment les choses se sont si mal passées » nous explique que « c'est une histoire compliquée » impliquant « des superpuissances régionales en guerre, le terrorisme, le pétrole et une catastrophe climatique imminente ».

Justice 26/11/2017 5 min #135463

La France complice d'un crime de masse au Yémen

Par Bruno Guigue | 26 novembre 2017

Dans l'indifférence générale, le pays le plus pauvre du monde arabe subit l'horreur d'une agression étrangère meurtrière. Bombardée nuit et jour, la population est affamée par le blocus. Le Yémen compte 27 millions d'habitants. Selon l'ONU, 10 millions d'entre eux nécessitent une aide humanitaire d'urgence, 7 millions sont menacés par la famine et un million sont la proie d'une épidémie de choléra.

War 27/11/2017 6 min #135503

Yémen : Blocus américano-saoudien pour affamer la population

Par Patrick J. Buchanan | 23 novembre 2017 | Bu chanan.org

Notre but est « d'affamer la population - hommes femmes et enfants, vieux et jeunes, blessés et bien portants - jusqu'à sa complète soumission. » Ces mots ont été prononcés par Winston Churchill, Premier Lord de l'Amirauté.

War 27/11/2017 22 min #135504

La guerre des États-Unis au Yémen

Washington dissimule derrière les Saoudiens le fait qu'il dirige la guerre au Yémen

Le vieux Sanaa comme vous ne le verrez jamais plus

Par Stephen Gowans - Le 6 novembre 2017 - Source What's Left

En octobre 2916, deux journalistes de Reuters ont publié un article exclusif sous le titre « As Saudis bombed Yemen, U.S.

Référencé par