« Derrière les fronts - résistances et résiliences en Palestine » : sortie nationale du film !

13/11/2017 3 min europalestine.com #135049

"Le film Derrière les fronts propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de la psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne Dr. Samah Jabr. Dans l'héritage du Dr. Frantz Fanon, psychiatre anticolonialiste, elle témoigne des stratégies et conséquences psychologiques de l'occupation et des outils des palestinien-nes pour y faire face", résume Ali Saber sur son blog de Médiapart à propos de la sortie nationale de ce documentaire.

Nous en avions parlé lors des avant-premières et nous le recommandons à nouveau ce film d'Alexandra DOLS qui est désormais présent depuis la semaine dernière dans plusieurs villes de France. (www.derrierelesfrontslefilm.fr).

" Dans ce film aux multiples voix, des extraits de chroniques, d'interviews et d'échappées poétiques dansent aux corps-à-corps avec l'invisible des rues et paysages palestiniens. De cette Palestine fragmentée, des femmes et des hommes aux identités plurielles partagent leurs résistances et résiliences. Parce que la colonisation au quotidien n'est pas seulement celle des terres, du ciel des logements et de l'eau, elle ne cherche pas simplement à s'imposer par les armes, mais travaille aussi les esprits, derrière les fronts.

Le documentaire incite entre autres à s'interroger sur le rôle de la honte et de l'humiliation dans les situations d'oppression politique, ainsi que sur les divisions, les hiérarchies et les dispositifs de conditionnement mis en place par le système d'occupation.

A travers des analyses et des témoignages qui rendent compte de l'impact psychologique de l'occupation sur les Palestiniens, des manœuvres qu'elle multiplie pour les séparer et les diviser, de cette véritable ingénierie de l'offense qu'elle a mis en place pour les briser et des stratégies qu'ils parviennent à développer pour y faire face. (...)

En France, les discours des media de masse, lorsqu'ils ne se contentent pas de dénoncer le « terrorisme » des Palestiniens et la menace qu'ils font peser sur la « sécurité » d'Israël (comme si la menace, réelle ou fantasmée, n'était pas pour Israël un oxygène), font mine de plaindre leur malheur extrême sans jamais dire clairement quelle en est la cause. Tout semble fait pour rendre la « tragédie du Proche-Orient » infiniment obscure et inextricable. On complique artificiellement la situation, on disserte à n'en plus finir sur la « complexité » du conflit, sur son caractère « délicat », « épineux », on déplore « l'impasse politique » et « les escalades de violence »...
Or, la cause de ce malheur est très simple à identifier : c'est l'occupation. (...)

Dans la longue offensive menée par l'occupant contre les Palestiniens, dans son acharnement à les faire plier, l'humiliation est tout sauf un dégât collatéral. Il y a toute une technologie de l'offense, une offense planifiée et organisée politiquement dont l'objectif est double....

Lire le texte intégral sur :
blogs.mediapart.fr

CAPJPO-EuroPalestine

europalestine.com

 commentaire