Che Guevara pour que les peuples vivent

07/10/2017 21 articles 5 min mondialisation.ca #133755

La légende de ce révolutionnaire latino-américain nous est rappelée à l'occasion du 50e anniversaire de son assassinat, commandité par la CIA. Quelques années plus tôt, il avait pris congé de Fidel et de la Révolution cubaine pour se rendre en Bolivie, dominée par les oligarchies nationales et internationales. Son projet était de poursuivre en Bolivie, alors qu'il est le pays le plus pauvre de l'Amérique du Sud, ce combat pour la libération de ce peuple. Ce qui avait été possible pour le peuple cubain devrait l'être également pour le peuple bolivien.

Comment peut-on qualifier ce jeune médecin, de nationalité argentine, qui en arrive à placer au cœur de sa vie ce combat des peuples pour s'affranchir des prédateurs, nationaux et internationaux, qui les transforment en esclaves et qui les enferment dans cette immense prison que sont la pauvreté et la misère humaine sous toutes ses formes. Si les personnes doivent vivre, pourquoi n'en serait-il pas de même pour les peuples ? Il faut croire que son serment d'Hippocrate l'a conduit à se consacrer également à la vie des peuples.

« Je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité́ dans l'exercice de la Médecine. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté́, sans discrimination. J'interviendrai pour les protéger si elles sont vulnérables ou menacées dans leur intégrité́ ou leur dignité́. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l'humanité́. »

Nous avons devant nous un médecin qui est profondément interpelé par des millions de personnes, voire des peuples entiers, qui vivent sous des régimes répressifs peu soucieux des conditions de vie des personnes et des peuples sous leur contrôle. Il voit bien que les maladies dont souffrent les peuples sous ces régimes de prédateurs ne peuvent avoir pour remède que leur libération de ces régimes qui ne font que de les contaminer toujours davantage. Le pape François, dans son Exhortation apostolique Evangelii Gaudium parle ce capitalisme sauvage qui ramène la richesse entre les mains d'une minorité et la pauvreté à la grande majorité de l'Humanité.

Nous sommes évidemment loin de l'image d'un révolutionnaire sans conscience qui prend plaisir à tuer des personnes et à semer le désordre partout où il passe. Ces porteurs de tels messages se retrouvent, bien souvent, comme par hasard, bien logés dans une de ces villas qui abondent à Miami pour ces témoins qui n'ont que des horreurs à raconter sur ces héros de l'Amérique latine. Nous avons plutôt devant nous l'image d'un homme qui a consacré sa vie, non pas à la conquête de richesses et d'honneur, mais à combattre les oppresseurs et prédateurs de peuples pour qu'ils reprennent vie. Je vous invite à lire cet article sur les 50 vérités sur le « Che ».

Loin des honneurs et des richesses, Ernesto Che Guevara sera mort en regardant dans les yeux ce jeune militaire bolivien à qui la CIA, via ses supérieurs, avait donné l'ordre de tuer ce prisonnier, faisant fi de toutes les normes internationales relatives aux droits des prisonniers de guerre. Ce jeune militaire a raconté ces derniers moments que vous pouvez lire ici. En voici un bref extrait :

« Une fois que je l'avais à mon flanc, à quelques mètres de mes yeux, j'ai soupiré profondément et j'ai craché au sol, tandis qu'une sueur froide a envahi mon corps. Le Che, me voyant nerveux, les mains accrochées au fusil M-2 et mes jambes en position de tir, m'a sereinement parlé et il m'a dit : « Tire. N'aie pas peur. À peine si tu vas tuer un homme.

Sa voix, enrouée par le tabac et l'asthme, a résonné dans mes oreilles, en même temps, ses mots m'ont provoqué une rare sensation de haine, de doute et de compassion. Je ne comprenais pas comment un prisonnier, en plus d'attendre avec tranquillité l'heure de sa mort, pouvait calmer les intentions de son assassin. »

Che Guevara appartient à ces hommes d'honneur pour qui la vie des personnes et des peuples ne peut être soumise au venin des prédateurs et des empires. Il fait partie de ceux et celles qui ont donné leur vie tout comme de ceux et celles qui continuent de la donner au quotidien pour que d'autres puissent l'avoir en plénitude. Que les peuples l'aient en admiration et que les prédateurs des peuples l'aient en mésestime nous dit tout de sa véritable mission.

Un hommage bien humble pour un si grand homme

Oscar Fortin

Lettre du Che a Fidel au moment de son départ pour la Bolivie (video en espagnol :

mx.tuhistory.com

En complément : espace-che-guevara.com

La source originale de cet article est Humanisme
Copyright © Oscar Fortin, Humanisme, 2017

mondialisation.ca

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
09/10/2017 11 min #133805

Monika Ertl : Che Guevara, Inti Peredo... Pour la vengeance, la route n'est jamais trop longue

09/10/2017 4 min #133806

Lettre d'adieu du Che à Fidel

Ernesto Che Guevara Ερνέστο Τσε Γκεβάρα (1928-1967)

Le 3 octobre 1965, Fidel Castro a rendu publique cette lettre d'adieu d'Ernesto Che Guevara

Année de l'Agriculture
La Havane, 1 er avril 1965

Fidel,

Je me souviens en ce moment de tant de choses : du jour où j'ai fait ta connaissance chez Maria Antonia, où tu m'as proposé de venir et de toute la tension qui entourait les préparatifs.

09/10/2017 4 min #133807

L'exemple de « che » Guevara inspirera des millions de militants de par le monde

Ernest Mandel Эрнест Мандель(1923-1995)

Éditorial de l'hebdomadaire trotskiste belge La Gauche n°39, 21 octobre 1967

L'humanité progressiste vient de subir une terrible perte: Ernesto « Che » Guevara n'est plus. Il est mort au combat, comme Jaurès, comme Karl Liebknecht et Rosa Luxembourg, comme Durrutti et Trotsky.

09/10/2017 6 min #133808

Ernesto Che Guevara, le saint qui ne sera jamais canonisé

09/10/2017 #133810

Ce que les Cubains ont fait à l'assassin du Che

Mario Terán est le soldat bolivien qui a assassiné Che Guevara, le 9 octobre 1967, sur ordre de la CIA.

En 2007, affecté d'une cataracte qui le rendait aveugle, il a recouvré la vue grâce à une opération effectuée, gratuitement, par des médecins cubains dans un hôpital de Santa Cruz offert par Cuba et inauguré par le président bolivien Evo Morales.

Cette anecdote nous dit bien que le Che n'est pas mort puisque ses idéaux les plus généreux guident toujours Cuba.

médias 09/10/2017 5 min #133811

Un peu de respect, bordel de merde !

Jean ORTIZ

Une adresse à ceux qui "revisitent" l'histoire du Che...
Merde, merde et merde !! Je viens de faire, comme d'hab, ma revue de presse. Ce matin, c'est « A mort le Che ! » avec l'éminente spécialiste de la sexualité de DSK, qu'elle appelle fort élégamment le « roi des porcs » dans son best seller malodorant, et interdit, « Belle et bête »...

09/10/2017 10 min #133819

1959 - Grâce à la visite de Che Guevara à Gaza la Palestine devient une cause mondiale

A l'occasion du 50ème anniversaire de la mort du Che, il nous a semblé intéressant de publier la traduction en français d'un article sur sa visite de soutien à Gaza écrit par le docteur Salman Abu Sitta le 20 juillet 2015.

Che Guevara au centre, à l'extrême droite Abdullah Abu Sitta de profil, Qassem el Farra est le troisième à la droite du Che

Che Guevara à Gaza: la Palestine devient une cause mondiale

documentaires 09/10/2017 35 min #133833

El Che, medio siglo después

Atilio Borón

"Por la noche di una pequeña charla sobre el significado del 26 de Julio; rebelión contra las oligarquías y contra los dogmas revolucionarios."

"El socialismo económico sin moral comunista no me interesa. Luchamos contra la miseria, pero al mismo tiempo luchamos contra la alienación."

Las dos citas del epígrafe que preceden este trabajo resumen admirablemente el pensamiento del Che.

09/10/2017 5 min #133835

Devant la dépouille de « Che » Guevara: le reportage de l'Afp en 1967

AFP

Le 10 octobre 1967, le corps du guérillero argentin Ernesto "Che" Guevara, mort la veille, est présenté à la presse dans une morgue improvisée à Villa Grande, dans le sud de la Bolivie, où il a échoué à lancer une nouvelle révolution.

Marc Hutten (disparu en 2012), journaliste de l'AFP, est témoin de cette scène. Ses clichés en couleur de la dépouille du mythique frère d'armes de Fidel Castro feront le tour du monde.

documentaires 09/10/2017 3 articles 7 min #133836

La face sensible du Che Rencontre avec sa fille Aleida Guevara March

Sergio Ferrari

Cinquante ans après sa mort, Ernesto Guevara continue de symboliser la révolte face à l'injustice. Mais son combat puisait aussi dans une vraie sensibilité, témoigne sa fille Aleida.

Un demi-siècle après son assassinat dans le village de La Higuera, en Bolivie, Ernesto «Che» Guevara reste l'une des figures politiques les plus universelles.

09/10/2017 6 min #133837

Cette grande humanité s'est écriée « Basta !” et s'est mise en marche : extraits de discours du Che

Ernesto Che Guevara Ερνέστο Τσε Γκεβάρα (1928-1967)

Extraits de deux discours du Commandant Ernesto Che Guevara, traduits à l'occasion du cinquantenaire de son assassinat par la CIA, le 9 octobre 1967

Discours à Santiago de Cuba, le 30 novembre 1964, à l'occasion du 8e anniversaire du soulèvement de la ville mené par Frank País

documentaires 10/10/2017 17 min #133849

Si Che Guevara revenait parmi nous : Le Monde a besoin de son humanisme

« Il faut se durcir...mais sans jamais se départir de sa tendresse ». Ernesto Che Guevara

Il y a cinquante ans, c'était les années soixante... Au risque d'être traité de nostalgique, je vais raconter à ma manière cette époque bénie où nous étions les «acteurs de notre histoire.» Souvenons-nous: l'Algérie était à l'époque appelée «la patrie des révolutionnaires» de tous les continents.

10/10/2017 2 min #133850

Vidéo - L'interview de Che Guevara en français (1964)

RTS / En avril 1964, l'équipe de l'émission Point, conduite par le journaliste Jean Dumur, rencontre Ernesto « Che » Guevara à l'Hôtel Intercontinental, à Genève. Il occupe alors le poste de ministre de l'industrie et se trouve à Genève pour une conférence internationale. C'est pourquoi le « Che » s'exprime en français. A notre connaissance, c'est la seule interview faite en français de Guevara.

10/10/2017 5 min #133853

Le Boucher de Lyon : comment un fugitif nazi a aidé la Cia à capturer le 'Che' Guevara

Ce que ne dit pas ce texte par ailleurs exact sur les liens entre la CIA et les anciens nazis en Amérique latine comme en Europe, c'est que Barbie s'est employé en Bolivie à organiser des véritables SS chargés de traquer et de torturer les indigènes, ceux qui tentaient de se révolter ou de s'organiser. Ses « hommes » sont parfois les témoins que l'on nous ressort pour insulter le Che ou dire que Fidel Castro a souhaité se débarrasser de celui qui était son ami le plus cher, son compagnon de lutte et d'idéal (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société)

10/10/2017 14 min #133863

Paroles immortelles d'Ernesto 'Che' Guevara

Extraits de deux discours du Commandant Ernesto Che Guevara, traduits en français pour la première fois à l'occasion du cinquantenaire de son assassinat par la CIA, le 9 octobre 1967

Transcription :

Discours à Santiago de Cuba, le 30 novembre 1964, à l'occasion du 8e anniversaire du soulèvement de la ville mené par Frank País

... Notre lutte victorieuse a entraîné deux conséquences : le réveil des peuples d'Amérique, qui ont vu qu'on pouvait faire la Révolution (et triompher), qui ont pu éprouver comment une révolution pouvait être faite, constater que toutes les voies (vers le soulèvement populaire) n'étaient pas fermées et voir qu'il n'était pas indispensable de constamment [recevoir les coups des exploiteurs], et que ce chemin vers l'émancipation n'était pas aussi long et ardu que pouvaient l'imaginer ou le penser certains chefs de parti qui luttent avec acharnement contre les oligarchies et contre l'impérialisme dans chaque pays.

public 10/10/2017 5 min #133867

Colloque international « Che » Guevara

19-21 octobre 2017, Université Versailles Saint Quentin

À l'occasion du cinquantenaire de la mort d'Ernesto Guevara, le GRIAHAL-CHCSC (Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur les Antilles Hispaniques et l'Amérique Latine), en partenariat avec LCE Lyon 2 et ILCEA4 Grenoble-Alpes, organise un colloque portant sur le processus complexe d'héroïsation, de mythification et d'iconisation du Che.

12/10/2017 9 min #133924

Che Guevara, apôtre des opprimés

Le cinquantième anniversaire de l'assassinat du Che en Bolivie le 9 octobre 1967 offre l'occasion de revenir sur le parcours du révolutionnaire cubano-argentin qui a dédié sa vie à la défense des « Damnés de la terre ».

Le Che et la Révolution cubaine

Quel fut le rôle de Che Guevara dans la Révolution cubaine ?

Le Che était l'un des principaux dirigeants de l'Armée rebelle, second-en-chef après Fidel Castro qui était le leader incontestable et incontesté du Mouvement 26 Juillet et la figure la plus emblématique de la Révolution cubaine.

documentaires 12/10/2017 10 min #133937

On 50th anniversary of his death: Che lives!

Workers World

Ernesto "Che” Guevara the great internationalist and revolutionary leader died 50 years ago on Oct. 9, 1967, at the hands of Bolivian soldiers who were trained, equipped and put in motion by U.S. Green Beret and CIA operatives.

His killers posed with his body to boast and prove his death. But Che's last words proved their defeat and his victory: "Shoot, cowards.

documentaires 18/10/2017 28 min #134145

La force indestructible d'un héros légendaire : le Che 50 ans après sa mort

Article de : Marc Vandepitte

Les idoles ne durent généralement qu'une seule génération. Mais pas Che Guevara. Cinquante ans après sa mort il continue d'inspirer des millions de personnes dans le monde, et même des présidents. Qu'a donc de si remarquable cette icône de la résistance contre l'injustice ?

« Ceux qui ont éliminé le Che et l'ont fait disparaître

Référencé par