Karl Marx, Un révolutionnaire, un moment de pur bonheur et les interprétations...

28-09-2017 3 articles histoireetsociete.wordpress.com 5 min #133480

Hier j'ai vu le jeune Karl Marx, en sortant nous n'arrivions pas, nous les spectateurs à nous arracher à ce bonheur du film, nous étions une dizaine dans le hall, un homme m'a demandé: « Et alors! », je lui ai répondu « formidable, le premier réformiste vaseux qui passe à ma portée je l'assomme »... tout le monde a éclaté de rire... puis j'ai ajouté: Vous ne trouvez pas que proudhon c'est mélenchon? Nouvel éclat de rire...

Vivement que marx et son côté roboratif revienne... ne serait-ce que pour nous débarrasser des slogans vaseux du PCF, si ça continue ils vont nous proposer de rebaptiser le Parti communiste Français, la ligue des justes et nous proposer comme slogan, « tous les hommes sont frères »... du retropédalage...

La palme de la partialité à propos de ce film revient cependant à Michael Lowy qui a déclaré que ce film était nécessaire, tout à fait d'accord. Mais il a cru bon d'ajouter qu'il y avait bien une médiocre production soviétique. Comme il ne l'a pas vu, il suffit pour lui de prononcer le mot soviétique pour qu'il ajoute médiocre quand ce n'est pas criminel. Ce n'est plus de l'analyse c'est du tic compulsif, du réflexe pavlovien. Ah! ces trotskistes, il avait déjà réussi à transformer le Che en disciple de Léon en écrivant l'oeuvre de Besancenot sur le sujet.. Un petit effort camarade pour assumer l'histoire. De Trotski vous avez perdu beaucoup de qualités, dont la première celle de vous engager dans la réalité, de construire l'armée rouge, mais vous avez conservé l'art de la manœuvre, qui vous fait alternativement jouer les gauchistes défendant la dictature du prolétariat et pousser des cris d'horreur avec les droitiers à la moindre mesure concrète.....

Nous avons des ennemis communs, il faut sortir du magma et le retour à Marx s'impose. Ce film est nécessaire restons en là (1)...

Toujours à propos du révolutionnaire et de l'interprétation, il y a le spécialiste toute catégorie, notre président Macron. Il est toujours en train d'assurer la promotion de Mélenchon, ces deux là sont vraiment double patte et patachon, il a déclaré : « les révolutionnaires sont des « ratés » du suffrage universel ». Marx, Engels, Lénine, Fidel Castro et quelques autres sont-ils des ratés du suffrage universel?

Question subsidiaire, est-ce que mélenchon est un révolutionnaire? En dehors bien sûr du dialogue singulier promotionnel que lui assurent macron et ses médias ?

La palme revient à Valeurs actuelles qui fait sa une avec Melechon confondu avec le Che, sous titre le péril rouge...

je ne sais pas si c'est la première vision de proudhon devant un drapeau français ou ses démonstrations sur la propriété qui se « mord la queue » en espérant éviter le socialisme, le vrai, mais je vous jure que c'est frappant. Simplement Proudhon représente l'artisanat confronté au capitalisme industriel qui voudrait bien éviter le changement de société et pontifie dans les assemblées, Melenchon représente les fantassins du social, tous ceux qui voudraient bien légitimement retrouver de la considération, sans vraiment se jeter dans la fournaise révolutionnaire.

Parfois Marx en a assez, à la fin du film, il veut écrire des livres et plus seulement des pamphlets. Encore un effort lui dit Engels: on écrit le manifeste du parti communiste et puis après on mène une vie de bourgeois tranquille... Et ils éclatent de rire tous les deux, qui a lu Marx, ses œuvres mais aussi sa correspondance connaît son amour de la vie, sa chaleur, sa capacité à aimer, mais aussi son humour corrosif, son art de clouer au sol l'adversaire, son absence totale de diplomatie, cette intelligence magnifique et ce style ample et précis le retrouve bien... Marx est encore jeune, il lui reste encore à écrire le Capital... et à fonder l'AIT... Comme dirait Althusser, il reste à Marx à devenir Marx et à dépasser la critique de la critique critique... Mais ce que nous montre le film c'est qu'à la différence de la thèse d'Althusser, il n'y a pas de rupture depuis le vol des bois, l'idéologie allemande, le manifeste et même les manuscrits de 1848 et la sainte famille, la philosophie du droit, mais une volonté révolutionnaire qui arc-boute sur le matérialisme, s'approfondit et se débarrasse de sa graisse sentimentalo-critique...

En fin de semaine, je vais revoir ce film et je vous en ferai une vraie critique pas ce billet d'humeur...

Danielle Bleitrach

(1) Raoul Peck je le soupçonne partage certaines de vos préventions trotskistes, pas la moindre photo à la fin, dans le générique sur la Révolution russe... et de surcroît il fait un contresens quand il lance une phrase de marx contre les Russes qui eux ne seraient pas des matérialistes... dans le livre II du capital, marx dit exactement le contraire, il parle du MIR, de la propriété communautaire russe en disant que ce pays sera peut-être celui d'une révolution. Pourtant l'Union soviétique a produit pas mal de choses sur matérialisme et cinéma sans parler du projet mythique d'Eisenstein sur Marx qui méritait un instant d'arrêt..

 histoireetsociete.wordpress.com

 Proposer une solution

Articles associés plus récents en premier
24-02-2018 2 articles investigaction.net 9 min #138322

Baldwin et Marx - Même combat ?

24 Fév 2018

Article de :  Raoul Peck

Ou quelques réflexions impolies sur The Young Karl Marx (Le jeune Karl Marx), par le réalisateur de ce film et de I Am Not Your Negro (Je ne suis pas votre nègre).

Toute éducation est fondamentalement compromise si elle ne conduit pas à la capacité de penser par soi-même.

29-09-2017 histoireetsociete.wordpress.com 9 min #133511

Quelques réflexions (un peu provocatrices) sur l'influence trotskiste dans le Pcf

Après s'être donnés à Mélenchon qui les a traités comme des moins que rien, je crois que les dirigeants du PCF n'ont toujours pas compris ou peut-être ne veulent-ils pas comprendre. A savoir que ce n'est pas en se diluant qu'on se fera accepter mais en sachant exactement qui on est et ce qu'on veut. la maitrise de notre propre histoire fait partie de cela.

Je découvre avec un certain bonheur à quel point la fraternité des communistes n'est pas un vain mot.

 Se réfère à : 1 article

 Référencé par : 1 article