19/05/2017 2 min fr.sputniknews.com #129027

États-Unis: un krach boursier similaire à ceux de 1987 et 2007 est possible

© Sputnik. Brendan McDermid

© Fotolia/ Givaga
Donald Trump fait chuter le dollar

Les événements semblent se bousculer aux États-Unis : coup sur coup, le député démocrate Al Green a demandé la destitution du Président américain puis un procureur spécial a été désigné pour enquêter sur les liens présumés entre des membres du QG électoral de Donald Trump (et la Russie), ce qui a provoqué une forte baisse des marchés boursiers. Sputnik a demandé à Marc Ostwald, stratège pour ADM Invester Services de donner son pronostic sur la situation économique aux États-Unis.

L'expert considère que la chute enregistrée hier est en elle-même insignifiante. « Certes, l'indicateur de volatilité VIX est subitement monté. Mais en comparant cet indice à la période précédente, on peut déduire que la volatilité est extrêmement basse. Je crois que la communauté prête beaucoup trop à une baisse insignifiante. Sans aucun doute, ceci peut se transformer en quelque chose de sérieux et en l'espace de deux semaines nous pouvons être les témoins d'une chute de 10 % si l'incertitude persiste », a-t-il déclaré.

Ceci étant dit, il n'exclut pas un krach similaire à ceux qui avaient eu lieu en 1987 ou en 2007. Toutefois, Donald Trump semble n'y être pour rien.

« Ces derniers temps, nous voyons des sommes énormes être transférées des fonds activement contrôlés par l'homme aux fonds passifs où un grand nombre d'algorithmes sont utilisés. Les gens ne font que suivre les changements des indices boursiers. En soi, tout ceci retient la volatilité et réduit les risques d'un krach. Mais ce sont les taux d'intérêt qui représentent un danger », a-t-il indiqué.

Et d'ajouter que la déclaration de la Banque centrale européenne, qui a fait des pronostics très défavorables et a annoncé qu'elle mettrait un terme à la fin de l'année à son programme d'assouplissement quantitatif, constituait la nouvelle principale du jour. « Il me semble que les marchés boursiers n'y sont pas bien préparés », a-t-il conclu.

fr.sputniknews.com

newsnet 17/05/19 20:16

on sait

 commentaire

Référencé par