Grèce : le Parlement adopte de nouvelles mesures de rigueur

19/05/2017 4 articles 2 min francais.rt.com #129000

© CRÉDITLOUISA GOULIAMAKI Source: AFP

Le Parlement grec a voté en faveur de nouvelles mesures d'austérité, devant permettre le versement d'une nouvelle tranche des prêts internationaux au pays.

Le Parlement grec a adopté le soir du 18 mai de nouvelles mesures de rigueur, réclamées par les créanciers, Union européenne (UE) et Fond monétaire international (FMI), à la suite desquelles la Grèce devrait bénéficier de nouveaux crédits internationaux. Le pays espère également un allègement de sa dette.

Lire aussi

Heurts et gaz lacrymogène à Athènes lors d'une grève contre le nouveau plan d'austérité (VIDEO)

Les principaux articles de la loi, qui comprennent de nouvelles coupes dans les retraites et des hausses des impôts, ont été approuvés par la faible majorité de la coalition gouvernementale, soit 153 députés du parti Syriza (gauche) d'Alexis Tsipras et du petit parti souverainiste Anel, tandis que 128 députés ont voté contre, selon un vice-président du Parlement.

Dans la soirée, des manifestants anti-austérité s'étaient rassemblés devant le Parlement grec afin d'encourager les élus à ne pas valider ces mesures.

Lire aussi : Malgré les plans d'aide, la Grèce retombe en récession

francais.rt.com

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
17/05/2017 2 articles 4 min #128932

Grèce : Soulèvement populaire général contre les mémorandums Tou-te-s à la grève générale ce mercredi 17 mai

Λαϊκή Ενότητα Popular Unity Unité Populaire Unidad Popular

Le premier mai le gouvernement SYRIZA-ANEL a choisi de donner son accord au quatrième et nouveau mémorandum avec les institutions ! En faisant des « serments » au nom des travailleurs, il a annoncé la suppression du jour de repos dominical et l'ouverture des établissements commerciaux au moins 32 dimanches par an.

documentaires 21/05/2017 3 min #129081

Perseverare diabolicum De la Grèce du Mémorandum 4bis à la France de Macron

Benito Perez

Sept ans presque jour pour jour après le premier «sauvetage» de la Grèce par l'UE, Athènes, au bord du défaut de paiement, est sommée d'adopter un énième plan d'austérité. Contrepartie à «l'aide internationale», ce train de mesures est digne de ses prédécesseurs: coupes dans le budget public, baisses des revenus sociaux (notamment des retraites), hausse des taxes.

Réseau social 22/05/2017 8 min #129111

Grèce. Trois journées de mobilisation face au coup de massue du 4e mémorandum

Le 14 mai 2017, le gouvernement Tsipras a initié la procédure parlementaire afin d'adopter, dans un délai fixé au vendredi 19 mai, les nouvelles mesures d'austérité réclamées par les créanciers. Conjointement à cette annonce, l'office de statistique annonçait avoir révisé les prévisions dites de croissance du PIB en les situant à 1,8% contre les 2,7% prévus par la loi de finance et les 2,1% établis par la Commission européenne.