18/05/2017 8 articles 3 min reporterre.net #128950

Bonne chance, Nicolas Hulot

Le nouveau ministre de l'Ecologie va se confronter à la dureté de l'exercice du pouvoir. Cet écologiste sincère devra s'appuyer sur la société civile. Et ne céder ni sur Notre-Dame-des-Landes, ni sur le nucléaire.

A force de tourner autour du pouvoir politique, il a fini par tomber dedans. Habitué depuis 2002 des palais présidentiel et ministériels, en visiteur ou en conseiller, Nicolas Hulot a donc choisi, à 62 ans, de devenir ministre, sous la présidence d'Emmanuel Macron, qui se prétend « ni de droite ni de gauche », dans un gouvernement dirigé par un nucléariste.

C'est un choix de conscience : le désir d'agir, de peser, d'être utile. Le sentiment, sans doute, d'être arrivé au bout d'un chemin : il restait à Hulot le magistère moral, une position de commentateur-prédicateur. Elle ne pouvait que désespérer un homme à un âge où l'énergie est encore là et où la sagesse advient.

Reste que le choix individuel croise une situation générale : en apportant son poids à Emmanuel Macron, Nicolas Hulot conforte un camp dont l'orientation est globalement néo-libérale et à peu près opposée à ce qu'il pense, si l'on en croit le film qu'il a réalisé en 2009, Le syndrôme du Titanic, et son récent Appel aux solidarités.

Le paradoxe est que la marge de manoeuvre du nouveau ministre ne dépendra pas tant de sa force de conviction que du poids qu'aura à l'Assemblée nationale le groupe de députés de... La France insoumise, dont le programme est bien plus en accord avec les idées de Nicolas Hulot que ceux d'En Marche, de Les Républicains, ou du Modem.

Et que, comme pour tout ministre de l'Ecologie, son principal allié sera « la société civile », c'est-à-dire toutes celles et ceux qui se battent sur le terrain pour empêcher la destruction du monde. Nicolas Hulot n'est pas à l'aise avec ces luttes et ces expérimentations concrètes. Mais c'est sur elles qu'il devra s'appuyer s'il veut vraiment agir.

Hulot est sincère, profondément écologiste, animé par le sentiment de la gravité du moment. Ses succès seront, nous le croyons, ceux de l'écologie.

Il aura à supporter les chocs, violences et tourments du pouvoir, ainsi que ses douloureux compromis. Mais il y a deux points sur lesquels il ne devra en aucun cas céder, parce qu'ils engagent l'essentiel :

  • Notre-Dame-des-Landes : il n'est simplement pas envisageable d'accepter le lancement du projet d'aéroport, ni l'occupation policière de la Zone à défendre où se développe une alternative passionnante d'agriculture et de biodiversité. L'enjeu que représente Notre-Dame-des-Landes, c'est celui de la lutte contre le gaspillage des terres, de l'arrêt des infrastructures stimulant les émissions de gaz à effet de serre, du renouveau d'une agriculture paysanne et écologique, créatrice d'emplois.

  • le nucléaire : fermeture de Fessenheim, engagement réel de la fermeture d'autres réacteurs, soutien inflexible à l'indépendance de l'Autorité de sûreté nucléaire, lancement d'une vraie politique d'économies d'énergie - avec une attention particulière aux ménages les plus pauvres. Voilà quels sont les volets de cette bataille énergétique qui concerne un des verrous les plus bloqués de la société française.

Ne cédez pas sur cela, Nicolas Hulot, et pour le reste, faites au mieux. On vous souhaite bonne chance.


Source : Hervé Kempf pour Reporterre

Photo : © Eric Coquelin/Reporterre

reporterre.net

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
17/05/2017 6 min blogs.mediapart.fr #128935

Nicolas Hulot au gouvernement: de la confusion & des exigences politiques à clarifier

Nicolas Hulot a été nommé ministre d'Etat à la transition écologique et solidaire. Prise de guerre pour les uns, bonne nouvelle pour les autres, cette nomination, au moment où Areva et les lobbies fossiles réalisent une OPA sur Matignon, génère manifestement de la confusion. Confusion qui ne pourra se dissiper qu'à condition de clarifications politiques, tant sur le fond qu'en terme de stratégie.

19/05/2017 20 min decroissance.org #129015

Nicolas Hulot, le pacte médiatique

Nicolas Hulot, lors du lancement de son dernier livre, Le pacte écologique, a bénéficié d'un accueil dithyrambique dans les médias. Invité sur France-Inter, à la télévision, en une du Figaro et du Monde, l'animateur de télévision est présenté partout comme un grand défenseur de la cause écologiste. Même nos amis de l'hebdomadaire Politis l'acclament en une sous le titre « Le croisé de la décroissance », alors qu'il s'est toujours déclaré étranger à cette idée.

19/05/2017 3 min altermonde-sans-frontiere.com #129024

Hulot, 10 000 fois hélas

Par Fabrice Nicolino

Chers lecteurs,
Certains d'entre vous savent que je travaille pour Charlie et je dois écrire sur Hulot dans le numéro de mercredi prochain. Je ne m'étendrai donc pas, désolé. Mais je peux vous dire à quel point je suis stupéfait de tant de naïveté de la part de Hulot. Mais s'agit-il encore de naïveté ?

Il y a cinq ans, j'ai écrit Qui a tué l'écologie ?, livre dans lequel je consacrais un chapitre très critique à Hulot et sa fondation.

20/05/2017 7 min reporterre.net #129047

Macron-Hulot, champions du lessivage idéologique de l'écologie

La nomination de Nicolas Hulot illustre combien l'élection d'Emmanuel Macron parachève la dépolitisation de la vie collective, dont celles des enjeux écologiques, explique l'auteur de cette tribune. Or, rappelle-t-il, « le défi écologique est hautement politique et inévitablement clivant ».

Jean-Baptiste Comby est sociologue et maître de conférences à l'université Paris 2.


Il fallait avoir les œillères idéologiques bien accrochées pour croire qu'Emmanuel Macron est de droite et de gauche.
24/05/2017 5 min reporterre.net #129217

Hulot est un homme d'une rare naïveté, pour rester poli

Nicolas Hulot a passé une vingtaine d'années auprès de Chirac, Sarkozy, puis Hollande sans que rien ait fondamentalement changé à la « destruction organisée des écosystèmes », rappelle l'auteur de cette tribune. Pour qui le nouveau ministre du gouvernement Philippe n'aura aucune marge de manœuvre.

Journaliste engagé pour l'écologie, Fabrice Nicolino est chroniqueur à La Croix et à Charlie Hebdo, où il a été blessé dans l'attentat du 7 janvier 2015.

24/05/2017 6 min altermonde-sans-frontiere.com #129226

Nicolas Hulot : bon courage en territoire hostile

Par Noël Mamère

On ne peut qu'être inquiet sur les marges de manœuvre du nouveau ministre, qui va naviguer en territoire hostile. Dans ce secteur, comme dans d'autres, Il n'y a pas d'homme providentiel capable de résoudre, comme par magie, ces problèmes, surtout quand le gouvernement est dirigé par un homme d'Areva, nommé par un énarque dans la pus pure tradition nucléariste et productiviste.

documentaires 27/05/2017 europalestine.com #129319

La grève de la faim à Paris, en soutien aux prisonniers palestiniens

Un court reportage réalisé jeudi Place de la République à Paris.

CAPJPO-EuroPalestine

europalestine.com