Les leçons du premier tour des présidentielles 2017

24/04/2017 37 articles 6 min mondialisation.ca #127924

Par Jean-Yves Jézéquel

Le scénario qui avait été mis en place par les médias officiels dès le début de la campagne électorale est bien celui qui se retrouve en final.

Le pilonnage intensif de l'ensemble des médias a bombardé Macron dans la tête des gens comme le vainqueur obligatoire du premier tour avec Marine Le Pen en duel. Ce que j'avais plusieurs fois souligné dans les articles précédents, s'est avéré être effectivement le scénario pré établi et triomphant des élections présidentielles 2017.

Premier constat : c'est bien ce scénario des élections pipées par les médias qui s'est imposé.

Regardons maintenant la formidable parodie de démocratie révélée par les chiffres !

Il y a 44.834.000,00 électeurs inscrits sur les listes électorales.

On a relevé 21,80% d'abstention, ce qui donne 35.060.188,00 personnes qui ont voté.

Macron a totalisé 23,75% des voix.

Le Pen a totalisé 21,53% des voix.

A eux deux, ils totalisent donc 45,28% des 35.060.188,00 voix.

Il y a 15.875.253,00 Français votants qui ont donné leur voix aux deux candidats bombardés comme gagnants d'office.

Il y a 19.184.935,00 Français votants, largement majoritaires, qui n'ont pas donné leur voix aux deux candidats désignés par les medias. La majorité des Français a donc mis en échec les prédictions du système puisqu'ils sont majoritaires à n'avoir pas voté Macron/Le Pen.

Maintenant, si nous voyons l'ensemble des personnes qui ont une voix en France, cela signifie que 28.958.747,00 citoyens subissent la loi de 15.875.253,00 citoyens et n'ont plus le choix, bien que majoritaires, de faire entendre leur opinion politique dans cette farce électorale française !

Dans cette nouvelle étape de l'observation sur les leçons du premier tour des élections présidentielles 2017, nous devons constater que le candidat qui arrive en tête par le score individuel est placé là par la volonté toute-puissante de 23,75% des votants ce qui veut dire par 8.326.794,70 citoyens. En comptant l'ensemble de ceux qui ont voté, il y a donc 26.733.393,00 citoyens qui ont voté contre Macron.

Résultat : 54,72% des Français, c'est-à-dire l'immense majorité des Français, est contrainte de devoir voter ou Macron ou Le Pen. C'est un comble !!!

D'ores et déjà, on peut dire que dans ces conditions, que ce soit Macron ou Le Pen, la France est ingouvernable puisque l'immense majorité ne veut ni de l'un ni de l'autre !

Voilà pourquoi ces élections sont très clairement pipées, puisque la majorité des Français votants, n'ayant pas donné sa voix aux deux candidats du dernier tour, elle se retrouve quand même à devoir voter pour deux personnes que cette majorité a pourtant rejetées ! C'est un comble et une parodie de démocratie, c'est le moins qu'on puisse dire.

Comme je le disais en analysant le scénario des medias : tout le monde est maintenant invité à se rabattre comme prévu sur Macron pour barrer la route de l'Elysée à Le Pen ! Tout fonctionne donc comme ce qui avait été calculé, en complète opposition avec tous les principes élémentaires de la démocratie !

Deuxième constat : ce qui est clairement demandé aux Français dans cette élection c'est de « choisir entre la peste et le choléra ». Autant dire que c'est un choix impossible. Il ne reste donc plus que l'abstention ou le vote blanc non pris en compte bien entendu pour enfoncer le clou d'une absence totale de démocratie. Voilà comment les « élites » font la pluie et le beau temps, puisqu'ils tiennent en main les medias dans leur ensemble, instituts de sondages inclus...

Cette observation des leçons du premier tour, démontre également ce que je disais dans un autre article : la maturité politique des Français se confirme puisqu'ils ont été largement majoritaires à rejeter les candidats du chaos annoncé : Macron/Le Pen, malgré la propagande colossale déversée chaque jour sur le peuple par les medias complaisants et tout dévoués aux intérêts de l'ordo libéralisme européiste dont Macron est le serviteur convaincu.

CONCLUSION :

Il est donc insupportable de constater à quel point le système électoral français est anti démocratique. Chacun peut ainsi mesurer à quel point il est pervers au plus haut degré et à quel point Mélenchon avait raison de dire qu'il était impératif et urgent de refaire une nouvelle Constitution avec de nouvelles règles du jeu pour que ce dernier soit respectueux de la volonté du peuple !

Un candidat désigné par une minorité de Français va, par conséquent, s'imposer à la majorité des Français. Nous savons d'ores et déjà que le pays, dans ces conditions, sera ingouvernable et que nous allons dès maintenant vers une obligatoire et fatale confrontation en bloc contre tout ce que voudra nous imposer ce nouveau venu parachuté à l'Elysée par un vote arbitraire.

L'ère des contestations, grèves générales, manifestations violentes de la rue, blocage du pays, va déclencher comme prévu, par la tradition Hollande qui se prolonge, un usage encore plus massif du 49-3, et de « l'Etat d'urgence » providentiel. Les Français sont partis pour une période à nouveau tourmentée de leur histoire et le jeune Macron ne mesure pas le symbole d'injustice qu'il représente pour la majorité des Français avant même d'être élu à la présidence du pays!

Et puisqu'avec Macron élu par coalition d'une majorité de « votes utiles » contre le « Front National », avec lui, nous savons déjà qu'il ne sera pas question de sortir de l'OTAN. Dès lors, nous devons clairement savoir que la militarisation de l'UE va se poursuivre tambours battant et que les Français vont participer encore plus que jamais aux projets de guerres illicites et criminels des USA partout dans le monde ainsi qu'à leur volonté irréversible d'arriver à la confrontation tant désirée avec la Russie, guerre qui sera la garante d'une ruine assurée de toute l'Europe.

La perversion du système électoral français a choisi le chaos annoncé !

Jean-Yves Jézéquel

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

mondialisation.ca

newsnet 17/04/24 20:22

il serait temps de passer au scrutin majoritaire (où on met des étoiles à tous les candidats), scientifiquement démontré comme plus fiable et éminemment plus précis, pour évaluer numériquement les aspirations populaires.

newsnet 17/04/24 20:30

c'est pour ça qu'il faudrait qu'il y ait les 4 candidats au deuxième tour,
ça arrangerait tout

car surtout on voit que hamon a servi à paralyser mélenchon, et qu'à cause de lui il n'a pas pu aller au second tour contre macron, contre qui il aurait sans doute gagné

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
24/04/2017 3 min #127928

... dès l'Aube*, à l'heure où blanchit la campagne/je voterai

Théophraste R.

Le regretté Mouna Aguigui (photo), clochard, philosophe, orateur de rues, candidat (éphémère) à quatre élections présidentielles, opposait son journal à France Soir : « Un journal caca, un journal pipi, un journal ca-pi-taliste ».

Je pensais à lui en écoutant (à 5 h du matin, le 23 avril 2017, jour du premier tour des élections présidentielles en France) CNews, chaîne d'info en continu qui faisait un sujet sur la situation au Venezuela : « ...

24/04/2017 2 min #127930

Pourquoi je n'irais pas voter au second tour

Chien Guevara

On y a cru, on l'espérait, mais : Jean-Luc Mélenchon ne sera pas au second tour. Il s'en est fallu de peu, Fillon et la Marine se traînant des casseroles...

Mais c'est comme ça : le beau Macron qui prône le changement d'un gouvernement dont il a été l'instigateur des deux lois les plus pourries (la loi Macron et sa suite la loi El Khomri, qu'il avait écrite lui-même...

24/04/2017 4 min #127931

Réponse à un camarade

Cn46400

Hier soir c'était presque une victoire, ce matin c'est une défaite !

L'avenir s'éclaire à la lumière du passé,

En 2014, Menard est élu à Béziers grace à la division de la gauche. Depuis, les SDF ont été expulsé du centre ville vers les faubourg prolétariens, les gosses dans les cantines scolaires sont classé en fonction de la consonance, magrhebine ou non, de leur prénom et en 2015, aux régionales, le FN, grâce à cette démagogie, a fait 45% au premier tour.

documentaires 24/04/2017 11 min #127932

France : Les fenêtres de l'histoire

par Frédéric Lordon *

1.

À l'époque dite « démocratique », un système de domination est une créature paradoxale qui, précisément parce que l'époque se veut « démocratique », refuse catégoriquement de se reconnaître comme système. Il suffit pourtant d'un commencement de mise en cause de ses intérêts vitaux pour volatiliser aussitôt sa comédie du déni et le rendre à nouveau manifeste.

24/04/2017 18 articles 9 min #127933

France : Macron, la victoire trompeuse qui tranquillise

par Rafael Poch*

Le gagnant du premier tour et probable futur président, représente tout ce qui a échoué durant les dix dernières années.

Il n'y a pas eu de surprises au premier tour des élections présidentielles françaises : le 7 mai les français devront choisir entre le jeune ex-banquier et ex-ministre libéro-européiste, Emmanuel Macron, et l'extrême droitière Marine Le Pen qui défend un programme de repli nationaliste.

documentaires 24/04/2017 6 min #127942

Présidentielles 2017 : la démocratie en sursis

Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront donc au second tour, le 7 mai. Pour bien des électeurs et électrices, il ne sera pas question d'un choix entre ces deux options, mais d'éviter le pire. Avec l'espoir de mettre à profit la dynamique de gauche enclenchée pendant la campagne, tant en terme de propositions en faveur de profonds changements sociaux et écologiques, que dans la refondation d'une nouvelle force politique en capacité de les mettre en oeuvre.

24/04/2017 4 min #127947

Après la déroute de Benoît Hamon, Manuel Valls signe l'acte de décès du Parti socialiste

Pour l'ex-Premier ministre, il est temps de tourner la page Benoît Hamon. Et même celle du Parti socialiste, puisqu'il se dit prêt à participer à la future majorité présidentielle dans le cas où Emmanuel Macron serait élu à la présidence en mai 2017.

Pour Manuel Valls, qui s'était déjà rallié à la candidature d'Emmanuel Macron le 29 mars 2017, c'est une suite logique.

documentaires 24/04/2017 5 min #127948

Malgré l'arrogance et le chantage, la désintégration européenne est... en marche

édition du mensuel à paraître le 28 avril] - cette dernière comporte par ailleurs un menu particulièrement riche : Grèce, Royaume-Uni, Turquie, virage américain...)

L'image était terrible. Lors de la soirée électorale du 23 avril, les caméras de France 2 (notamment) ont diffusé pendant d'interminables minutes la traversée de Paris du cortège d'Emmanuel Macron : une flopée de motards, une dizaine de véhicules toutes sirènes hurlantes et gyrophares en bataille.

documentaires 25/04/2017 7 min #127952

Les Français se sabordent

par Thierry Meyssan

Nous assistons à un renversement historique en France où le spectre politique ancien vole en éclats et où une nouvelle fracture apparaît. Compte-tenu de l'intense propagande médiatique qui s'est abattue dans le pays, les Français ne perçoivent plus les repères essentiels et s'attachent à des lignes rouges qui n'existent plus. Pourtant, les faits sont clairs et certaines évolutions prévisibles.

documentaires 25/04/2017 6 min #127973

É. Chouard: La devise des riches....

Pour mémoire....

La devise des riches : « Je ne crains pas le 'suffrage universel' : les gens voteront comme on leur dira. »

On y a encore cru. Ça marche à tous les coups.
Et on a encore perdu. Ça marche à tous les coups.

Le faux « suffrage universel » (l'élection-de-maîtres-parmi-des-candidats-qu'on-peut-aider) donne et donnera toujours le pouvoir à ceux qui ont le plus de moyens d'aider.

26/04/2017 7 min #127987

Penser printemps

Olivier FOREAU

Ultime pet de François Hollande à la face de ses électeurs, Emmanuel Macron est un produit qui se vend bien. Moitié anxiolytique, moitié analgésique, il a été spécialement conçu pour les peuples en phase terminale, ce qui explique pour une bonne part son succès dans l'hexagone. Sa campagne, qui ressemble à une pub soporifique pour de la crème dessert, marque un tournant dans la longue histoire de la lobotomie : cette fois-ci, on a atteint la moelle épinière.

26/04/2017 13 articles 6 min #127990

Mélenchon, l'humaniste qui voulut amorcer l'affranchissement des opprimés de France, d'Afrique et du monde

José Mene BERRE

Depuis quelques années les manifestations des Africains de France n'ont cessé de croître en fréquence, en nombre de manifestants et en termes de revendications. Elles visent essentiellement à conscientiser l'opinion publique française sur la situation des pays et des peuples africains. Les thématiques abordées sont récurrentes :

- le non respect des résultats des urnes,

26/04/2017 18 min #128004

La jouissance de Hollande - Voter Macron, c'est planifier Le Pen

Fabrice AUBERT

FAIRE DE LA POLITIQUE, C'EST PENSER : Au lendemain d'une élection dont la campagne fut formidable et le résultat décevant, il ne faut pas « réagir » et « sur réagir » comme nous le commande les médias et les personnes bien en cour, mais il nous faut penser. Ne pas penser, c'est aller dans le sens de ceux qui nous gouvernent et nous tiennent de ce fait en laisse.

26/04/2017 4 min #128005

Déclaration d'Attac France après le premier tour de l'élection présidentielle

Les résultats du premier tour de la présidentielle illustrent bien la crise politique et démocratique que connaît la France - comme d'autres pays - : les partis qui ont dominé la vie politique depuis 40 ans sont éliminés ; ils ouvrent une période de recomposition politique profonde. Ces résultats nous conduisent à voir s'affronter un tenant du libéralisme le plus décomplexé à la candidate d'une extrême droite qui met au cœur de son projet le racisme et la préférence nationale.

27/04/2017 3 min #128024

Placard du Comité de Salut Public

PERSONNE

République Sociale Française
Liberté - Égalité - Fraternité

Comité de Salut Public
Élections

CITOYENS,

Ce qui se passe en ce moment est l'éternelle histoire des Nantis cherchant à maintenir, voire à amplifier leurs privilèges.

Aidés d'une poignée de faussaires, de parjures, de traîtres, de pseudo-frondeurs, de calomniateurs et de folliculaires stipendiés, ils souhaitent en finir avec l'idée même de justice sociale, pousser toujours plus loin leurs avantages, détricoter les acquis sociaux, héritage du Conseil National de la Résistance.

27/04/2017 10 min #128028

France, bilan du 1er tour : place à la bataille des idées !


Michel COLLON, Alex ANFRUNS

Un tremblement de terre politique. Après les Etats-Unis, la France, et puis ? Fin du bipartisme, émergence de nouvelles forces politiques, recomposition ? Une chose est certaine : le verrou PS a sauté. On ne peut pas impunément annoncer que son ennemi est la finance et puis servir docilement cette même finance. Trop, c'est trop ! Et maintenant, comment continuer ? Comment éviter que « tout change pour que rien ne change » ?

Monde 27/04/2017 3 min #128041

Environ 500 manifestants défilent contre le Front national à Lille (Images)

© Wikimedia Commons

A l'appel de plusieurs organisations de gauche, plusieurs centaines de manifestants, principalement des jeunes, ont défilé «contre le Front national et ses dangers» à Lille, le 26 avril.

Une manifestation «contre le Front national et ses dangers» a eu lieu en fin d'après-midi, le 26 avril à Lille. Elle a rassemblé environ 500 personnes, selon la préfecture, essentiellement des jeunes.