Les candidats à la Présidence ne veulent plus parler français

20/04/2017 2 min pravdafrance.com #127784

Le Président de l'Union Nationale des Ecrivains de France Arnaud-Aaron Upinsky a le verbe tranchant. Il ne mâche pas ses mots pour faire passer le message: aucun des candidats à la magistrature suprême de la Cinquième République n'entend ni défendre, ni promouvoir la langue française ni en France, ni à l'étranger. Le candidat le plus cosmopolite de tous les temps qui déshonore l'Europe et la France est incontestablement Emmanuel Macron, un être issu d'une expérience in vitro de la fécondation du capital bancaire par la culture éthérée des Sciences-Po de la rue Saint-Guillaume. Une fois à l'étranger, ce représentant de l'oligarcat jette son masque pour s'exprimer en anglais y compris devant le Parlement allemand.


Les candidats à la Présidence ne veulent plus parler français

En narrant cet épisode honteux pour un homme politique français Aaron-Arnaud Upinsky ne cache pas son amertume. Le Ministère de Francophonie ne fait rien et c'est à peine si l'Académie Française a décidé de pondre un papier timide s'indignant à mi-voix de l'absence de l'argument de la langue de la campagne présidentielle.

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a commencé par interdire le drapeau français dans le cadre de la présidentielle. Sans doute parler français demain serait-il jugé par trop nationaliste et arrogant! Alors un jour vos enfants se mettront tous à parler anglais pour faire partie de ces avenirs qui chantent... Dommage seulement que la France n'ait aucune chance de survivre à ces réformes en se voyant léguée aux oubliettes dans un musée à l'abandon.

Composez pravdafrance.com pour avoir accès à toutes nos actualités et informations sur la Russie et le monde

pravdafrance.com

 commentaire