08/04/2017 2 min francais.rt.com agression Syrie #127249

Des femmes et des enfants parmi les victimes des frappes Us en Syrie, selon le gouverneur de Homs

© Mikhail Voskresenskiy Source: Sputnik

Les frappes américaines ayant visé la base militaire syrienne ont fait neuf morts parmi les civils, a confié à RT Arabic le gouverneur de la province de Homs où l'attaque s'est produite.

«Sans doute, l'attaque américaine sur la base aérienne d'Al-Chaayrate visait à soutenir des groupes terroristes et affaiblir la capacité de combat de l'armée syrienne luttant contre les terroristes», a dit à RT Arabic le gouverneur de la province de Homs, Talal al-Barazi, où les frappes américaines ont ciblé le 7 avril la base militaire d'Al-Chaayrate.

Lire aussi

Premières images de la base syrienne d'Al-Chaayrate après les frappes américaines (VIDEO)

«Selon des informations récentes, l'attaque a fait neuf morts parmi les civils et blessé 13 femmes et enfants qui étaient dans le village voisin d'Al-Chaayrate. Cette agression contre la Syrie n'est pas la première du genre et elle ne serait pas la dernière non plus», a-t-il déploré en ajoutant que cinq soldats syriens ont été tués. Plus tôt, une source militaire a confié à l'agence de presse RIA Novosti que l'attaque a fait dix morts parmi les militaires.

L'agence de presse officielle syrienne SANA a parlé le 7 avril de neufs civils tués, dont quatre enfants, et sept blessés dans des villages proches de la base. Selon l'agence, cinq civils -dont trois enfants- ont été tués dans le village d'Al-Chaayrate, situé à côté de la base militaire éponyme. Les quatre autres civils -dont un enfant- ont été tués dans le village d'Al-Hamrate par un missile américain, et sept personnes ont été blessées par un autre missile dans celui d'Al-Manzoul, d'après SANA.

Les Etats-Unis ont lancé le 7 avril 59 missiles Tomahawk contre la base militaire syrienne d'Al-Chaayrate depuis des navires de guerre dans la Méditerranée. Les frappes ont été ordonnées par le président américain Donald Trump en réponse à l'attaque chimique présumée imputée à Bachar al-Assad.

Lire aussi : Les frappes US sur la base syrienne sont une agression contre un Etat souverain, selon Poutine

francais.rt.com

 commentaire