07/04/2017 3 min wikistrike.com coalition agression terrorisme violation droit international armes chimiques Syrie Vladimir Poutine #127215

Les frappes Us en Syrie, une agression contre un Etat souverain (Poutine)

Sans l'aval de l'ONU, Trump a décidé de passer à l'action en Syrie/

Les frappes américaines menées dans la nuit contre une base syrienne constituent une agression contre un Etat souverain, a déclaré le président russe Vladimir Poutine cité par son porte-parole.

Vladimir Poutine estime que les frappes américaines contre une base militaire en Syrie constituent une agression contre une nation souveraine, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

« Le Président Poutine estime que les frappes américaines contre la Syrie sont une agression contre un Etat souverain en violation du droit international, qui plus est menée sous un faux prétexte », a dit M. Peskov.

M. Peskov a également ajouté que « l'armée syrienne ne disposait pas d'armes chimiques » et que « l'élimination de toutes les armes chimiques des Forces armées syriennes avait été constatée et confirmée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, une institution spécialisée de l'Onu ».

« M. Poutine considère également les frappes contre la Syrie menées par la partie américaine comme une tentative de détourner l'attention de la communauté internationale des nombreuses victimes parmi la population civile en Irak », a souligné le porte-parole du Kremlin faisant référence à l'opération menée actuellement à Mossoul.

Qui plus est, le Président russe est d'avis que la frappe américaine porte un préjudice sérieux aux relations russo-américaines.

« Cette démarche de Washington cause des dommages importants aux relations russo-américaines, qui sont déjà dans un état déplorable », a ajouté M. Peskov.

En outre, Vladimir Poutine estime que le fait que les cas de recours aux armes chimiques par les terroristes soient complètement ignorés ne fait qu'empirer la situation.

« Le plus important est, selon M. Poutine, que cette démarche ne nous rapproche pas de l'objectif ultime de la lutte contre le terrorisme international mais, au contraire, crée un obstacle sérieux à la mise en place d'une coalition internationale chargée de lutter contre ce fléau global, ce que le président américain Donald Trump avait d'ailleurs désigné durant sa campagne électorale comme un de ses objectifs principaux», a rappelé le porte-parole du Kremlin.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 59 missiles «Tomahawk» ont été tirés depuis des destroyers de l'U.S. Navy dans l'est de la Méditerranée, touchant plusieurs cibles sur la base aérienne de Shayrat, dans la région d'Homs, dans l'ouest de la Syrie.

wikistrike.com

newsnet 17/04/08 11:18

cet article fait référence à la réplique orchestrée par les états-unis qui a eu lieu juste après le premier bombardement syrien (article parent), qui en fait était un déminage, et autour duquel a été orchestrée une propagande contre Assad "qui tue des enfants".
En fait, juste après le déminage de l'arme chimique, les usa ont bombardé la même position avec les mêmes armes chimiques, provoquant un massacre, et renforçant ainsi le nombre des victimes imputables à Assad.
Seules 20 des 60 missiles lancés ont touché leur cible.

 commentaire