19/03/2017 4 min lesmoutonsenrages.fr #126437

La réécriture de l'histoire en marche...

C'est le gros enfumage du moment, voilà un magazine qui se propose de nous informer sur l'Histoire et qui renie ses propres diffusions en les censurant parce que connues du plus grand nombre, elles dérangent et mettent en évidence les soi-disant théories complotistes, qui prouvent là, qu'elles n'en sont pas. Ça marque mal pour ceux qui ne veulent pas que nous sachions l'implication des USA sur nos pays après la 2ème guerre mondiale.

Titre et image emprunté au site de l'UPR

Img/UPR

Je ne reprendrai pas l'article de l'UPR à qui on a demandé de supprimer toutes références à cette « preuve ». Si vous voulez connaître la teneur de cet article, rendez vous sur le site du comité Valmy qui a mis en ligne « Quand la CIA finançait la construction européenne » de Rémi Kauffer.

Comme malgré tout, nous avons une histoire belle ou moins belle, il n'y a pas que Rémi Koffer qui a écrit sur l'après guerre, on trouve « le réseau Gladio et la démocratie confisquée » avec en première partie « la particularité française » où vous pourrez lire l'influence des USA et les mesures (pas très propres à mon sens mais, raison d'état oblige sans doute) prises par le Général de Gaulle pour lutter contre cette influence. En seconde partie, « Un pays à souveraineté limité  » ça concerne l'Italie et pour la troisième partie « Le terrorisme atlantique » où il est écrit: En cette année 1974, les services américains avaient mis au point un nouveau coup d'Etat. C'est à Edgardo Sogno, ancien chef d'une formation de résistants anticommunistes à qui revient, cette fois, le rôle d'organiser la conjuration.../...

Vous noterez encore Gladio et la loge franc maçonne P2 de Licio Gelli (pour ceux qui se souviennent)

Licio Gelli: Né à Pistoia, Toscane, en 1919, il a été volontaire avec les « chemises noires » en Espagne dans les troupes de Franco. Rentré en Italie, il a été fasciste, puis enrôlé par les Américains dans les services qui auront donné naissance à la CIA et à l'organisation « Gladio. Parti en Argentine, il entretient des relations avec Peron. Au même temps il néglige pas ses amitiés dans des cercles d'extrême droite.
Rentré en Italie, il s'inscrit en 1963 à la Maçonnerie, et entre en 1966 dans une loge « couverte » du Grand Orient d'Italie, existante depuis le siècle dernier, « Propagande 2 », la P2. Il en devient Grand Maître en 1975. A partir de là il organise les activités de cette loge dans un sens global de liaison avec les services secrets italiens et américains (Gladio ), tentatives de coups d'Etats en Italie, terrorisme fasciste, (il a été inquiété et condamné au procès pour l'attentat de la gare de Bologne), milieux affairistes (Roberto Calvi et le Banco Ambrosiano ), la mafia pour échanges de services.

Vous pourrez aussi lire Le nouveau défi Américain: la conquête de l'Europe: Les renseignements US et France Télécom.

L'oncle Sam étend ses grandes oreilles

Et pas mal de dossiers « croustillants » pour les curieux de l'Histoire.

Bonne lecture, recouper et assembler le puzzle permet une vue d'ensemble et un constat, les complotistes ne sont pas là où on affirme les trouver !

lesmoutonsenrages.fr

 commentaire