Espagne : Le Réseau « municipaliste » contre la dette illégitime et les coupes budgétaires est né

14/03/2017 6 min cadtm.org  malversations endettement gaspillage austérité  dette illégitime  Espagne 126229

Plus de 100 municipalités, mouvements sociaux et plate-formes citoyennes dans tout le pays ont créé un front des municipalités contre les restrictions budgétaires et la Loi Montoro. |1 |
Plus de 100 municipalités à travers tout le pays, parmi lesquelles se trouvent des coalitions électorales de gauche, des mouvements sociaux, et des plate-formes citoyennes, ont présenté le 6 mars à la Mairie de Cadix le Réseau 'municipaliste' contre la dette illégitime et les coupes budgétaires. La présentation a été introduite par le conseiller d' Économie, des Finances et de la Dette de Cadix, David Navarro, la vice-maire d'Oviedo, Ana Taboada, et le responsable des Finances de la Mairie de Madrid, Carlos Sánchez Mato, accompagnés d'élus d'autres villes qui sont dans le Réseau comme Marbella, Malaga, Morón de la Frontera, Séville, Jerez et Conil de la Frontera représenté par son maire, Juan Bermúdez.

Le Réseau 'municipaliste' contre la dette illégitime et les coupes budgétaires (municipioscontraladeuda.org) est intégré par des représentants des villes, mouvements sociaux et plate-formes citoyennes de tout le pays qui ont décidé d'unir leurs forces pour créer un front des municipalités capable d'inverser la grave situation économique et sociale que traverse la plupart de nos villes. Le réseau se donne trois objectifs : construire une nouvelle municipalité plus autonome et souveraine, promouvoir la reconnaissance et la mise en évidence des dettes illégitimes par des audits citoyens et la gestion publique, informer, conscientiser et promouvoir la participation citoyenne dans la construction d'un nouveau paradigme municipal, dans la dénonciation des dettes illégitimes et dans la réalisation d'audits citoyens.

« Ce réseau de municipalités est la preuve de l'esprit rebelle, désobéissant et citoyen qui a fait irruption lors des dernières élections municipales et qui a vocation de perdurer. L'esprit municipal du changement avance et se consolide du nord au sud, d'Oviedo à Cadix, d'ouest en est, de Saragosse à Madrid. Nous sommes, les 'mairies du changement', un outil efficace entre les mains d'une majorité sociale pour promouvoir des politiques publiques dans notre pays mais aussi pour dénoncer les coupes budgétaires et les dettes qui en sont la cause et sont coupables de leurs existences » a dit Ana Taboada, la vice-maire d'Oviedo. « Dans notre ville, nous avons plus de dettes que nécessaire, rien que cette année notre dette va augmenter de 56 % à cause de deux anciens investissements qui ne bénéficient qu'à une minorité. La bibliothèque de la Villa Magdalena coûtera finalement aux habitants d'Oviedo plus de 60 millions d'euros, il s'agit probablement de la bibliothèque la plus chère au monde » Elle a expliqué que ce « gaspillage » est dû à l'expropriation d'un vieux palais situé au centre de la ville, propriété de la famille de Rodrigo Rato |2 |. « Ils ont monté cette opération en profitant des « lois du sol » que Rato a lui-même approuvé lorsqu'il était au gouvernement et plus tard de l'attitude négligente, voire criminelle, du gouvernement municipal antérieur. Cela a multiplié par 1000 le coût de l'expropriation ».

Pour sa part, le responsable des finances de la mairie de Madrid a mis en évidence « l'effort important qui est fait en concentrant les énergies pour démonter ce grand mensonge du Parti Populaire sur son propre leadership en matière de stabilité budgétaire et de réduction de la dette alors qu'ils font très exactement le contraire ». « Nous sommes capables de nous unir pour travailler à une alternative économique concrète à partir des municipalités et pour cela nous devons affronter ces politiques d'austérité et ces politiques d'endettement qui sont les deux faces d'une même pièce et qu'il faut aborder de manière active et très radicale. Il faut attaquer le problème à sa racine, c'est de cela dont il s'agit ». « Les mairies du Changement ont déjà démontré pendant une année et demie d'existence qu'on peut faire les choses différemment et gérer autrement la misère que nous a léguée le PP. » « Au bout d'un an, nous avons démontré qu'on pouvait avoir un surplus budgétaire, augmenter la dépense sociale (de plus de 33 %) et finalement réduire la dette. Ceci est possible en changeant la totalité de la loi Montoro » a t-il poursuivi.

Le Conseiller David Navarro a remercié la création de ce Réseau 'municipaliste' contre la dette illégitime et les coupes budgétaires, « qui, bien plus que nécessaire, est indispensable, non seulement pour lutter contre ce qu'ils nous ont laissé mais aussi pour dénoncer les maladies dont souffrent les fondements de l'État ». « Les 'municipalités du changement' ne sont pas seulement venues pour être de bons gestionnaires et de bons payeurs de factures d'autrui, mais bien plus pour offrir un service citoyen de qualité, avec responsabilité et respect des deniers publics ». Navarro a montré son désir de voir s'élargir le Réseau 'municipaliste' et a prononcé un NON énergique a la Loi Montoro et un OUI aux audits, à un modèle de financement local plus juste et aussi à l'esprit 'municipaliste' à même d'apporter une réponse à nos concitoyens.

Prochaines Actions : présentation du Réseau 'municipaliste' à Bruxelles et événement à Cadix en juin

Taboada a annoncé que le réseau allait se déplacer à Bruxelles les 21 et 22 mars prochains pour présenter le Manifeste d'Oviedo et expliquer au sein du Parlement européen et devant la Commission européenne quels sont les conséquences sur la population de la politique criminelle d'économies à laquelle on nous soumet. « Nous avançons mais nous voulons continuer à croître, les lois d'austérité ne plaisent dans pratiquement aucune mairie, et pour cela nous encourageons l'union au Réseau, car nous voulons faire une politique pour la majorité sociale ».

Dans le même esprit, en juin prochain aura lieu à Cadix une rencontre des municipalités où l'on débattra sur le financement et la dette, où s'articuleront des propositions et solutions pour les municipalités. « Générer des synergies entre les villes pour un objectif qui est commun est d'une importance vitale, celui-ci n'est autre que de dédier des ressources au plus près des citoyens et pouvoir ainsi agir à partir des municipalités ».

Contact Presse : prensa@municipioscontraladeuda.org
Yago Alvarez Barba, telf. (0034) 678 543 291

Notes
|1 | La loi Montoro imposée sans aucune légitimité démocratique constitue une atteinte aux droits des citoyens, elle impose une limite aux dépenses et des coupes claires dans le budget des communes. Elle a d'ailleurs été déclarée partiellement inconstitutionnelle.
|2 | Ex-directeur du FMI, Rodrigo Rato est accusé de malversations et vient d'être condamné par la justice à une peine de prison pour sa gestion désastreuse de la banque Bankia. Rodrigo Rato est en procédure d'appel contre sa condamnation. ndlr

cadtm.org

 commentaire